220 dossiers de personnes blessées ont donné lieu à des avances de fonds pour des préjudices sociaux et au remboursement de frais médicaux. 400 personnes ont introduit des demandes de remboursement suite à des pertes matérielles diverses. Il y a plus de 1000 dossiers de passagers du train 152 de Camrail qui a déraillé le 21 octobre dernier dans la ville d’Eséka. Lesdits dossiers enregistrés appartiennent aux personnes qui doivent bénéficier des indemnisations. Leur enregistrement s’est fait via les numéros verts, les guichets d’accueil et autres recherches ciblées. Les équipes de Camrail rencontrées par le quotidien Le Jour édition du 21 février 2017 laissent entendre que 220 dossiers de personnes blessées ont donné lieu à des avances de fonds pour des préjudices sociaux. Ces préjudices étant entre autres: assistance pour frais de scolarité, assistance alimentaire, frais de voyage.

Il s’est agi aussi pour le concessionnaire du réseau ferroviaire au Cameroun de procéder au remboursement de frais médicaux exposés par les personnes blessées, en dehors du cadre de l’hôpital. Sur ce point le quotidien indique que «près de 400 personnes ont introduit des demandes de remboursement suite à des pertes matérielles diverses». A cela il faut ajouter qu’une dizaine de dossiers de personnes blessées a donné lieu à des avances sur indemnisation pour préjudice physique.

Les statistiques tirées du bilan officiel font état de 79 personnes décédées et 678 blessés enregistrés après le drame du vendredi noir. Il y a donc eu, apprend-on des colonnes du quotidien, une dotation d’un million cinq cent mille FCFA par victime pour la prise en charge des frais funéraires pour les familles endeuillées. Près de 70 familles en ont bénéficié selon le quotidien qui s’est rendu à la gare ferroviaire de Yaoundé.

Selon le journal, il est «difficile de franchir les grilles du hall d’attente sans apercevoir les équipes de la cellule d’assistance aux passagers du train 152». Elles s’entretiennent avec les visiteurs. Il y a des ayants droits aux indemnisations qui ont été appelés, comme cette dame qui se présente comme une rescapée du train qui a déraillé. Sous anonymat elle déclare: «nous avons été appelés pour compléter nos dossiers d’indemnisations des objets perdus».

Read More from Source: camnews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here