Il faut 48 000 enseignants pour combler le déficit actuel.Le sénateur Alioum Alhadji a certainement mis les pieds dans le plat en interpellant lundi dernier le ministre des Enseignements secondaires sur le déficit des enseignants dans la région de l’Extrême-Nord, lors des questions orales. Au-delà de cette région, c’est tout le pays qui reste confronté à ce problème dont l’acuité est réelle. Les chiffres avancés par le ministre

Read More from Source: camnews