Les ex-rebelles démobilisés qui avaient bloqué lundi l’entrée sud de Bouaké (Centre ivoirien), pendant plus de quatre heures, pour réclamer des primes, ont demandé à rencontrer le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, à l’issue des négociations entamées avec le corps préfectoral de la ville.

” Nous voulons rencontrer incessamment le président de la République, a déclaré le porte-parole des ex-combattants, Adama Ouattara, après environ six heures de discussions avec les autorités de la ville.

” Le secrétaire général a promis de transmettre par fax notre doléance, ainsi que tous nos points de revendications au chef de l’Etat ivoirien, a affirmé M. Ouattara.

Ces ex-combattants démobilisés réclament des ” primes Ecomog de 12 millions de FCFA et des arrièrés de primes de grade de caporal de 2007 à 2011.

Un peu plus tôt lundi, près de 200 ex-combattants, en tenue civile et non armés, dont certains avaient attaché des banderoles rouges sur la tête, avaient bloqué l’entrée sud de Bouaké pour ” réclamer une prime de 12 millions de FCFA.

La manifestation a provoqué une longue file de véhicules à l’entrée sud de Bouaké.

Vers 10h30 (GMT et locales), après plus de quatre heures de manifestation, ils ont été invités à la discussion par les autorités préfectorales de Bouaké.

Le corridor a été rouvert et gardé par des militaires de l’armée ivoirienne.

Mercredi 05 avril, le gouvernement ivoirien avait empêché une marche de ces ex-combattants, qui projetaient de mener cette action pour ” se faire entendre, avant d’être dissuadés par le conseiller technique du Premier ministre ivoirien, chargé de la politique, Souleymane Touré qui a appelé à ” l’apaisement.

Le conseiller avait promis de ” rendre compte et ” revenir dans deux semaines avec des nouvelles d’espoir pour ces ex-combattants.

Depuis le début de l’année, le gouvernement ivoirien fait face à une série de mutineries dans les casernes. Les soldats réclamaient le paiement de primes d’environ 12 millions FCFA dont les premiers versements ont débuté le 16 janvier.

Ange Tiémoko

Source: Alerte info

Read More from Source: Eburnienews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here