Des infrastructures de prise en charge sanitaire, des écoles et le lancement régulier des concours de recrutement permettent de renforcer les liens civilo-militaires.Al’hôpital militaire de Yaoundé, Régine Temgoua, 23 ans, institutrice, vient d’accoucher. Elle séjourne dans cette structure depuis deux jours. ” Aucune différence entre un hôpital tenu par les civils et celui-ci. L’accueil est chaleureux. Les personnels sont aimables.

Read More from Source: camnews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here