Le vendredi 07 juillet 2017, Méambly Evariste, président du Groupe parlementaire Agir pour le peuple et président de la région du Guemon (Duekoué-Bangolo-Kouibly-Facobly) s’est envolé pour l’Europe ( la France, le Pays-Bas, la Grande Bretagne) en vue de faire la promotion de la proposition de loi d’ amnistie déposée à l’ Assemblée Nationale de Cote d’Ivoire, le vendredi 30 juin à 15 h 55 mn, pour le compte de son groupe parlementaire.

En France, le président Méambly a déposé une copie de la proposition de loi d’amnistie de son Groupe parlementaire au Premier ministre français, Edouard Philippe à l’Hôtel Matignon et à l’Assemblée nationale française au Palais Bourbon à Monsieur Francois De Rugy, président de cette Institution.
Mais également un grand nombre de leaders politiques français ont reçu la proposition de loi d’amnistie surtout ceux d’entre eux qui sont à la fois députés et responsables de partis politiques comme Madame Marine Le Pen, présidente du Front national; Monsieur Jean-Luc Melenchon du parti la France insoumise ; Monsieur Bernard Accoyer, Secrétaire général du parti Les Républicains et Monsieur Richard Ferran du parti la République en marche.

De nombreuses personnalités du monde économique ayant de gros intérêts financiers en Côte d’Ivoire l’ont reçu en privé pour lui apporter leur soutien car pour eux, une telle amnistie garantirait la stabilité de leurs intérêts en Côte d’ivoire. C’est pourquoi, ils ont pris l’engagement ferme de l’accompagner afin de réaliser le vote de cette loi. Pour lui, la cohésion sociale et la réconciliation dans notre pays, garantissent une stabilité économique qui par ricochet garantit à son tour, l’excellente qualité des relations entre ces deux pays.

En outre, le président de ” Agir pour le peuple » pense aussi que toute la classe politique française est bien placée pour comprendre la situation ivoirienne car l’histoire de la France elle-même révèle des bouleversements majeurs comme la révolution de 14 juillet 1789. Par ailleurs, la France a de tout temps aidé à la résolution de nombreux conflits dans le monde, en Afrique et plus particulièrement en Cote d’ivoire.

Après la France, le président Méambly se rendra à La Haye pour y visiter l’ex-président Laurent Gbagbo et Blé Goudé qui ont marqué leur accord, deux personnes importantes dans la réconciliation en Côte d’Ivoire. Il compte leur déposer également sa proposition de loi d’amnistie , leur exposer sa vision de l’amnistie pour libérer tous les prisonniers ivoiriens de la crise postélectorale afin de garantir le retour des exilés du Ghana , du Togo et du Libéria , car cette crise n’a que trop duré.

Il faut rappeler que le vendredi 30 juin 2017 à 15 h 55mn, comme stipulé dans la déclaration de politique générale de son Groupe parlementaire, le président Méambly a déposé officiellement cette proposition de loi d’Amnistie qu’il estime salvatrice pour toute la Côte d’Ivoire.

Déjà le 1er avril 2017 en marche de la conférence des présidents de groupes parlementaires, il avait exposé officiellement au président de l’Assemblée Nationale ivoirienne, la vision des actions que son Groupe parlementaire et lui comptaient mener. Et à cette occasion, le président Méambly avait mis en avant la proposition de loi d’amnistie qui assurerait non seulement la libération des prisonniers, le retour des exilés des pays limitrophes et de partout ailleurs, l’annulation de poursuites judiciaires contre tout acteur de la crise postélectorale quel que soit son bord et garantirait même la libération de l’ex-président Laurent Gbagbo, de sa femme Simone Ehivet Gbagbo et de Charles Blé Goudé.

Sa proposition de loi d’amnistie déposée officiellement, le président Méambly et son Groupe parlementaire peuvent désormais commencer le lobbying pour faire accepter l’idée de cette proposition par tous.
C’est ainsi qu’ils ont remis ici à Abidjan, cette proposition de loi d’amnistie à toutes les chancelleries en Côte d’Ivoire et notamment celle de la Grande Bretagne, du Canada, de la Russie, de la Suisse, de l’Inde, de l’Afrique du Sud, la Belgique, en vue de recueillir leur avis et suggestions et surtout pour les convaincre de la nécessité impérieuse de s’approprier d’une façon ou d’une autre cette proposition de loi d’amnistie pour le Bien-être de leur pays hôte.

Les représentations diplomatiques de pays Africains, Européens et Asiatiques dont les peuples ont vécu une situation similaire dans leur histoire, comme le Libéria, le Congo (Rdc), le Liban, la Corée du sud, la République fédérale d’Allemagne, le Japon… ont également reçu une copie de cette proposition de loi d’amnistie pour solliciter leur expérience en la matière.

Des pays africaines comme le Sénégal, le Togo, le Burkina Faso, le Ghana, le Nigeria, le Maroc, le Mali, le Niger, le Ghana, de grandes Nations dans le monde comme les Etats Unis, l’Italie, le Brésil, l’Etat d’Israël, la Turquie, l’Espagne pour ne citer que celles-là, pourront donner leur point de vue sur la question, grâce à la copie qui leur a été déposé à leur représentation diplomatique respective dans notre pays.

Des Institutions et des Organisations non gouvernementales internationales (Ong) qui s’inscrivent dans la recherche du développement, de la démocratie et de la paix dans le monde comme le Ndi (Institut national démocratique pour les affaires internationales), le Pnud (Programme des Nations Unies pour le développement ), l’Usaid (l’Agence américaine pour le développement international) ont désormais une idée de ce que le Groupe parlementaire Agir pour le peuple entend proposer comme amnistie pour la réconciliation et la paix en Côte d’Ivoire.

Le président Méambly annonce indépendamment de la proposition de la loi d’amnistie une seconde proposition de loi en élaboration pour l’indemnisation des victimes de la crise postélectorale suivie d’un véritable plan Marshall pour les régions du Grand Ouest dont le peuple a payé le plus lourd tribut de la crise postélectorale.

Au regard de toutes ces démarches en Côte d’Ivoire, en France et à La Haye, on peut affirmer sans risque de se tromper que le président Mémbly et son groupe parlementaire Agir pour le peuple mettent du cœur à l’ouvrage et tient dur comme fer à l’aboutissement de cette proposition de loi d’amnistie en Côte d’Ivoire que le peuple appelle de tous ses vœux.

Source : Service communication de Méambly

Read More from Source: Eburnienews