Londres (Grande-Bretagne), le 14 septembre 2017 – Avant l’ouverture du 2ème Forum Economique de Londres sur le commerce et les investissements en Côte d’Ivoire prévue le vendredi 15 septembre à Londres, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a rencontré des financiers, investisseurs et partenaires au développement à qui il a présenté une Côte d’Ivoire attractive du fait de son leadership politique, de sa dynamique de croissance et de ses potentialités.

Accompagné par sa délégation, dont les ministres Jean Claude Brou (Mines et Industrie) Thierry Tanoh (Pétrole, Energie et Développement des Energies Renouvelables) et du Conseiller Spécial du Président de la République, Abdourahmane Cissé, il a fait des présentations à l’Institut Royal des Relations Internationales (Chatham House), au London Stock Exchange (Bourse de Londres) et au ministère des Affaires Étrangères. Le Chef du gouvernement a également rencontré une délégation d’investisseurs écossais.

Selon Amadou Gon Coulibaly, les réformes économiques structurelles et sectorielles ont contribué à rebâtir la confiance des investisseurs et à relancer l’économie ivoirienne. « La croissance économique a été forte avec un taux de 9,2% en moyenne annuelle sur la période 2012-2016, attendu à 8,2% en moyenne annuelle sur la période 2018-2020. L’investissement constitue un des leviers principaux de cette croissance, passant de moins de 8,9 % du PIB en 2011 à plus de 20,5% du PIB en 2016, avec une perspective de 24% du PIB en 2020 », a-t-il précisé.

Et d’ajouter que le pays dispose d’importantes ressources minières en or, manganèse, bauxite, nickel, fer…. « Ces potentialités font de ce secteur le second pilier de l’économie ivoirienne et offrent d’énormes opportunités d’affaires », a dit Amadou Gon Coulibaly.

Selon le chef de la délégation ivoirienne, ces réussites et efforts de développement reposent sur une crédibilité dont le socle est le leadership politique du Président Alassane Ouattara. Des arguments qui ont suscité un grand intérêt auprès de la place financière de Londres

Source: connectionivoirienne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here