Edwige FIENDE

Moussa Touré, chef du service Communication du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a évoqué « une guerre entre le clan Ouattara et Soro qui a pour objectif la suprématie d’un groupe sur l’autre », après l’arrestation à Abidjan de Souleymane Kamaraté dit « Soul To Soul, le chef de protocole de Guillaume Soro.

« Il s’agit d’une guerre entre le clan Ouattara et Soro qui a pour objectif la suprématie d’un groupe sur un autre pour ce qui concerne la présidentielle de 2020″, a affirmé M. Touré, face à la presse.

Lundi, Soul To Soul » a été interpellé après la découverte en mai d’une cache d’armes, dans son domicile à Bouaké (Centre), lors d’une mutinerie, a annoncé le procureur de la République Richard-Christophe Adou, dans une déclaration lue devant la presse au palais de justice d’Abidjan.

Pour Moussa Touré, cette interpellation « intervient comme un moyen pour affaiblir », M. Soro, « perçu comme un adversaire politique ».

« Soul to soul n’est pas le propriétaire de ces armes, sa maison a servi de lieu d’entreposage pour les Forces républicaines de Côte d’Ivoire », a-t-il dit.

« La haute hiérarchie militaire savait que ces armes se trouvaient » au domicile de Souleymane Kamaraté, selon le chef du service Communication du président de l’Assemblée nationale, faisant état d’ »autres caches d’armes entreposées chez des proches » du président ivoirien Alassane Ouattara.

Le « rafraichissement des relations » entre Guillaume Soro et M. Ouattara s’est traduit par le boycott du 3e congrès du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) par le président de l’Assemblée nationale.

« Ce boycott perçu comme une défiance » de M. Soro « devait être sanctionné d’une manière ou d’une autre », a estimé Moussa Touré, pour qui « d’autres moyens seront utilisés » dans les prochains jours contre le président de l’Assemblée nationale « dans le cadre de ses missions régaliennes »

Source: connectionivoirienne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here