Deputes SDF a l’Assemblee Nationale – 11/12/2017 Facebook
Entamée le mardi 14 novembre 2017, la 3e session ordinaire qui sera bouclée ce mercredi 13 décembre 2017, marquera de manière particulière l’histoire parlementaire au Cameroun.

11 heures. C’est l’heure fixée pour le début de la dernière séance plénière de la 3e session ordinaire de l’année législative 2017. Une séance plénière qui va se tenir à l’hémicycle de Ngoa-Ekelle à Yaoundé. Le moment le plus attendu, est le discours de clôture de Cavaye Yeguie Djibril, le président de l’Assemblée nationale.

Prioritairement réservée au vote du budget de l’année prochaine, cette 3e session de l’année législative 2017 a été marquée pour la première fois de l’histoire parlementaire au Cameroun, par des altercations parfois sanglantes entre les élus de l’opposition minoritaire et les élus du RDPC, parti politique au pouvoir, qui jouit d’une majorité écrasante au palais des verres de Ngoa-Ekelle.

Les députés du SDF, la formation politique leader de l’opposition, ont réclamé en vain l’ouverture d’un débat parlementaire sur la crise anglophone, en manifestant bruyamment pendant presque toutes les séances plénières. Les élus de l’UDC, un autre parti de l’opposition, ont exprimée violemment leur colère face au refus du président de l’Assemblée nationale, élu RDPC, de leur donner la parole.

Le montant exacte du budget 2018 adopté sera publié au cours de la séance plénière de ce mercredi. Le projet de loi de finances soumis aux parlementaires de la chambre basse à l’entame de cette 3e session le mois dernier, est de 4513 milliards de FCFA.

Dans la procédure législative, le budget de l’Etat du Cameroun, après adoption par les parlementaires, est déposé sur la table du président de la République pour promulgation dans un délai de 15 jours

Source: cameroon-info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

five × 5 =