Mali : Aliou Diallo au stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes : “Je ne suis pas venu à la politique pour la politique politicienne, mais plutôt pour le bonheur des Maliens”

0
121

Aliou Diallo lors du meeting à Kayes

Aliou Diallo, candidat de la plateforme ” Ensemble pour le renouveau du Mali (ERE du Mali) à la présidentielle du 29 juillet prochain, a sillonné, le samedi 14 juillet dernier, la première région administrative de notre pays. La capitale du rail, est la première ville à avoir accueilli la délégation où le candidat a tenu un meeting au Stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes, en présence du coordinateur régional de Kayes, Sinaly Soumaré, et de plusieurs invités de marque dont le représentant du Chérif de Nioro du Sahel.

Après les mots de bienvenue du coordinateur du parti de la région de Kayes, le candidat Aliou Diallo a rappelé qu’aux premières heures de son investiture, il avait décidé de parcourir le Mali pour recenser leurs préoccupations. “Partout où nous avons passé, les populations n’ont soulevé que les problèmes d’insécurité, d’eau potable, d’électricité, de chômage, d’accès aux soins… Il est regrettable de constater encore ces problèmes après de 50 ans d’indépendance. Nous pouvons comprendre qu’un pays pauvre est confronté à ces problèmes, mais un pays comme le nôtre qui regorge d’énorme richesse dans son sous-sol. C’est la gouvernance des hommes mis à la tête du pays qui nous a rendu pauvres, sinon le Mali est riche” , a-t-il déploré.

Selon lui, notre sous-sol recouvre de l’or, de la bauxite, du fer, du manganèse, du gaz…en plus des grands deux fleuves qui peuvent permettre aux Maliens de relever le défi de l’autosuffisance alimentaire.

De son point de vue, ce sont les gouvernants qui ont mis notre pays dans cette situation caractérisée par le chômage des jeunes et la précarité. Et de promettre de changer ce système de gestion catastrophique du pouvoir en enterrant définitivement la pauvreté et les difficultés auxquelles nos populations font face.

Dans son réquisitoire, le porte-étendard de l’ADP-Maliba s’engage, entre autres, à renforcer la capacité opérationnelle de nos forces de défense et de sécurité, à travers l’équipement et la formation, à rendre le Mali aux Maliens par la paix et la solidarité, tout en assurant une nouvelle indépendance économique.

Par rapport à la relance économique, le candidat Aliou Diallo envisage plus de 15 000 milliards de Fcfa dont une bonne partie concerne la paix. Le candidat se dit prêt à mettre fin aux conflits intercommunautaires. Ainsi, il a invité ses militants à sortir massivement retirer leur carte électorale afin d’instaurer une l’alternance.

Pour finir, il a demandé à ses militants de faire attention aux vendeurs d’illusion et de rêve. “Il faut me choisir pour la sauvegarde du Mali. Nous sommes les seuls à pouvoir sortir le pays du gouffre. Pour en finir avec les problèmes d’eau, de manque santé, du chômage des jeunes, nous comptons créer 1.200.000 emplois. Nous comptons également réhabiliter le Chemin de fer. Je ne suis pas venu à la politique pour la politique politicienne, mais plutôt pour le bonheur des Maliens”.

Boubacar PAÏTAO, envoyé spécial20

Source : Aujourd’hui-Mali