Le président de la République entame une série de rencontres avec les représentants des partis politiques

0
87

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu séparément au palais de Carthage, ce vendredi 27 Juillet 2018, le député Mustapha Ben Ahmed, le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, et le Secrétaire général du parti Machrou Tounes.

Le Chef de l’État, s’est entretenu avec Mustapha Ben Ahmed, président du Bloc national, qui a déclaré aux médias qu’il a passé en revue avec BCE la situation générale dans le pays, indiquant que ce fut également une occasion de renouveler la confiance des membres du bloc parlementaire dans le rôle fédérateur du Président de la République, et sa capacité à trouver des solutions appropriées pour sortir de la crise actuelle et assurer le bon fonctionnement des institutions et soutenir leur efficacité, du fait que le Chef de l’État est le garant du respect de la constitution et la supériorité de la Loi.

Essebsi a reçu le président du parti Ennahdha, Cheikh Rached Ghannouchi, ce vendredi, et la rencontre s’est concentrée autour des situations générales dans le pays et la nécessité de conjuguer tous les efforts dans l’intérêt général et pour revitaliser la vie économique.

Ghannouchi, a déclaré qu’il a rappelé au président de la République que le pays a besoin de stabilité gouvernementale, du renforcement de l’unité nationale et de la poursuite du dialogue autour des consensus nécessaires pour mener la situation vers le meilleur.

Un peu plus tard, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu le Secrétaire général du mouvement Machrou Tounes, Mohsen Marzouk.

A l’issue de la rencontre, Marzouk a indiqué que les discussions ont tournés autour de la situation générale en Tunisie, et le besoin urgent du pays d’une politique claire pour aborder les questions économiques, sociales et de sécurité, soulignant l’importance du rôle des partis et de la société civile pour faire valoir la voix de la sagesse et unir les efforts de tous les Tunisiens pour servir les intérêts fondamentaux de la nation.