Cameroun : après Sven-Goran Eriksson, la FECAFOOT négocie avec le duo Seedorf-Kluivert

0
70

Related Articles

APAnews | Le Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) qui multiplie des initiatives en vue de trouver un sélectionneur pour les Lions indomptables du Cameroun est en négociations avec le duo néerlandais Clarence Seedorf -Patrick Kluivert, après avoir auditionné en fin de semaine dernière, le technicien Suédois Sven-Goran Eriksson, a-t-on appris lundi auprès de l’instance faîtière du football camerounais.

Clarence Seedorf -Patrick Kluivert

En effet, les négociations entre la FECAFOOT et Sven-Goran Eriksson ont achoppé sur le salaire à payer au Suédois, qui, après avoir demandé 65 millions de francs CFA par mois, exigerait maintenant un minimum de 50 millions de francs CFA.

Le Cameroun n’est pas prêt à payer un tel salaire, rétorque-t-on au ministère des Sports et de l’Education physique (MINSEP) qui propose un salaire mensuel de 35 millions de francs CFA.

Goran Eriksson, signale-t-on à la FECAFOOT, a donné jusqu’à « lundi date butoir au Cameroun pour apporter une réponse à sa proposition, au risque de rompre les négociations ».

Vu que pour la FECAFOOT, les exigences salariales de l’entraîneur suédois dépassent de loin ses prévisions, d’autres pistes sont en étude et l’une d’elles conduit au duo néerlandais Seedorf -Kluivert.

«Il est tout à fait normal de discuter avec des entraîneurs. Nous avons une préoccupation, c’est d’essayer d’avoir le meilleur entraîneur disponible pour mettre toutes les chances de notre côté pour les échéances qui nous attendent », a fait savoir le président du comité de normalisation de la FECAFOOT Dieudonné Happi.

En d’autres termes, « je voudrais simplement vous demander de prendre le mal en patience », a-t-il précisé.

Huit mois après le déclenchement du processus en vue du recrutement du successeur du Bele Hugo Broos, le processus est toujours en cours.

De 80 candidatures annoncées, on s’est retrouvé avec une short list de cinq techniciens, en l’occurrence : Carlos Queiroz, John Toshack, Antoine Hey, Philippe Troussier et Alain Giresse.

Soumis à des auditions à Paris, par une équipe d’experts nationaux, puis plus rien, les différents candidats ayant été disqualifiés ou se sont éliminés eux-mêmes.

Si des négociations aboutissent, l’ancien international néerlandais Seedorf débarquerait avec un des ses compatriote, en l’occurrence Patrick Kluivert, qui servira d’adjoint.

Le duo aurait les faveurs du ministère des Sports, où des responsables chargés du dossier affirment que « c’est très chaud avec le duo Seedorf-Kluivert. Ils n’ont pas beaucoup d’expérience, mais leur passé de joueur incroyable pourrait être d’une extrême utilité à notre sélection en manque cruel de repère ces derniers mois ».

En tout état de cause, il y a urgence puisque les « Lions indomptables » retrouvent la compétition officiellement en septembre prochain, face aux Comores dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 au Cameroun, où ils défendront leur titre devant leur public.