Tunis : des milliers de manifestants dans la rue pour défendre l’égalité

0
40

Après la manifestation des anti-COLIBE du samedi 11 août 2018, c’est désormais au tour des soutiens de la Commission de faire entendre leurs voix sur l’avenue Habib Bourguiba à Tunis, ce lundi 13 août 2018.
Ils étaient nombreux à avoir manifesté à l’occasion de cette Journée Nationale de la Femme, pour revendiquer le droit à l’égalité, notamment l’égalité successorale. « Nous sommes la résistance et nous sommes la rue ! », entend-on les manifestants scander devant le Théâtre Municipal de Tunis, qui ont également souligné que nulle République ne saurait exister sans liberté.
Une marée humaine impressionnante, joliment colorée par le drapeau national.
Les manifestants, étaient dans presque leur totalité des activistes et des représentants de la société civile.
Les partis politiques ont brillé par leur absence quasi totale. C’était comme s’il s’étaient passés le mot pour « boycotter » ce mouvement des tunisiennes qui ont promis de poursuivre leur combat pour l’égalité totale et les libertés individuelles. « Nous rejetons le goutte à goutte« . Un slogan qui a retenti haut et fort sur le terre plein de l’avenue Habib Bourguiba. Une double symbolique : la référence au père initiateur du CSP et une réponse à BCE qui a reculé devant les pressions politiques pour, en fin de compte, se contenter de proposer un projet de loi à soumettre à l’ARP sur l’égalité successorale. Une goutte qui semble ne pas satisfaire la soif des tunisiennes, et des tunisiens, d’égalité, de liberté et d’épanouissement.
« Non au goutte à goutte » est une réponse certes à un discours, à un acte, à une décision, mais surtout un rappel que le combat continue contre toute tentative de retour en arrière. C’était le message de « Hrayer Tounes » comprendre « tunisiennes libres » que tous les esprits rétrogrades vont continuer à entendre.