Une école attaquée en région anglophone, au moins 20 blessés

0
52

Related Articles

africanews | Un commando armé a investi une école dans la région anglophone du Sud-Ouest du Cameroun, faisant au moins 20 blessés, a confié à l’Associated Press un responsable gouvernemental.

En nombre indéterminé, les assaillants ont attaqué à la machette et à l’arme à feu artisanale les élèves de l’internat Saint-Joseph de Buea, a détaillé Bernard Okalia Bilai, gouverneur de la région du Sud-Ouest. Les blessés ont été conduits vers des hôpitaux de la ville tandis que plusieurs parents ont préféré sortir leurs enfants de l‘école.

L’attaque n’a toujours pas été revendiquée, mais comme celles commises en région anglophone du Cameroun ces derniers mois, elle est attribuée aux séparatistes. Le mois dernier, ils ont notamment appelé sur les réseaux sociaux à boycotter la rentrée scolaire, menaçant de représailles les parents qui enverraient leurs enfants à l‘école.

Tensions croissantes

Yaoundé a toutefois insisté sur la mise en place de mesures de sécurité strictes afin de protéger les écoles et les élèves. Un message qui ne semble pas avoir convaincu les établissements de Buea dont une demi-douzaine s’est déjà vidée de ses effectifs.

A moins d’un mois de la présidentielle camerounaise prévue le 7 octobre, la tension semble s‘être accentuée entre les forces armées loyalistes et les séparatistes anglophones qui réclament la création d’un Etat anglophone distinct. En quelque deux ans de crise, au moins 70 écoles ont été incendiées dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest. Des centaines de personnes, soldats et séparatistes compris, ont par ailleurs été tuées selon les chiffres des ONG. Quant aux déplacés internes, ils se comptent en milliers.