Les Qataris et les Britanniques disposés à financer d’autres projets en Tunisie

0
231

Le ministre de Développement, d’Investissement et de Coopération Internationale Zied Laadhari a recu ce lundi 24 septembre 2018 l’ambassadeur du Qatar à Tunis Saad Ben Nasser Al Hamidi et ce, en présence du directeur des programmes du Fond de Qatar pour le développement Soltan Al Assiri.
Cette rencontre a porté sur la coopérations bilatérale ainsi que sur l’état d’avancement dans la réalisation de projets d’investissement financé par le fond qatari.
Cette entrevue a été également l’occasion pour discuter des pas déjà réalisés et des étapes suivantes avant de donner le coup d’envoi de la réalisation de certains projets dont particulièrement l’hôpital pour enfants qui devrait voir le jour à Mannouba pour un financement total estimé à 82 millions de dollars, soit 220 millions de dinars tunisiens. Lors de cette rencontre, le ministre de développement a mis l’accent sur l’importance de ce projet et sur ses répercutions positives attendues sur tous les plans tout en insistant sur la nécessité d’accélérer les procédures pour accomplir toutes les étapes et ce, en coordination avec l’ensemble des parties concernées pour signer la convention de démarrage des travaux avant la fin de l’année en cours.
De son coté, le responsable  qatari Soltan Al Assiri a réaffirmé la disposition du Fonds qatari à étudier d’autres projets d’investissements afin de contribuer à leur financement.

Par ailleurs, le ministre de Développement a reçu dans la même journée, au siège du ministère, Vomic Shah,  directeur régional au Fonds britannique de financement des exportations (UK Export Finance) chargé de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord MENA, actuellement en visite de travail en Tunisie.
La rencontre tenue en présence de l’ambassadeure de la grande Bretagne à Tunis, a été l’occasion pour chercher les moyens et potentialités pour mettre en place une coopération financière et un partenariat fructueux entre la Tunisie et le Fonds britannique. Les responsables britanniques ont exprimé la disposition de leur institution d’étudier les propositions de la partie tunisienne et d’oeuvrer à les concrétiser afin de renforcer le niveau de coopération entre les deux parties.