L’exercice amphibie Puma II des Forces françaises en Côte-d’Ivoire aura lieu du 3 au 5 octobre 2018

0
44

Le BPC Mistral avec la FDA Chevalier Paul et la FREMM Languedoc ©photo Marine française

Exercice Puma II
Cellule communication
des Forces Françaises en Côte d’Ivoire

Après avoir patrouillé conjointement avec une frégate marocaine en Atlantique, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral est arrivé dans le Golfe de Guinée, escorté par le patrouilleur de haute-mer (PHM) Commandant Ducuing. Tous deux participeront du 3 au 5 octobre à l’exercice amphibie Puma II des Forces Françaises en Côte d’Ivoire.

Organisé chaque année en accord avec les autorités ivoiriennes, cet exercice mobilisera notamment le 43e bataillon d’infanterie de marine (43e BIMa) basé à PortBouët, qui s’entraine à cette occasion aux opérations amphibies. Cette séquence de préparation opérationnelle verra ainsi, marins et marsouins, travailler les différentes techniques de l’amphibie : mise en œuvre de la batellerie, techniques de plageage et de mise à quai, mais aussi le commandement et le contrôle des différentes composantes, ainsi que la mise en œuvre des hélicoptères Gazelle sur le BPC et enfin de la lutte contre une menace asymétrique provenant de la mer. Avant la phase dynamique qui débutera le vendredi 5 octobre, une période de qualification permettra d’acculturer les conducteurs de véhicules tactiques aux signaux de guidage ainsi qu’à l’embarquement/débarquement à bord de la batellerie et du BPC.

Un détachement de fusiliers-marins portugais sera associé à cet exercice et remplira notamment des missions d’autoprotection de la batellerie et de sécurisation des points de plageage. Des officiers ivoiriens seront également embarqués afin de découvrir ce navire avec lequel ils participeront dans quelques semaines à l’exercice « Grand african nemo » en coopération avec les marines africaines de la région du Golfe de Guinée.

Puma II prendra fin le vendredi 05 octobre.

Créées le 1er janvier 2015, les forces françaises en Côte d’Ivoire s’inscrivent dans la continuité de l’accord de partenariat de défense de 2012 qui scelle une proximité ancienne entre la France et la Côte d’Ivoire. Les 950 militaires engagés forment la réserve opérative pour l’AFCO et sont chargés d’appuyer et de soutenir les opérations dans la zone, mais aussi de mettre en œuvre un partenariat militaire opérationnel avec la République de Côte d’Ivoire et en coopération avec les forces partenaires de la région.

Commentaires Facebook

Commentaires

Source: connectionivoirienne