Côte d’Ivoire: Les populations de Lakota au maire Samy Merhy «Vous avez respecté et dépassé vos engagements de 2013»

0
38

Après le lancement officiel de sa campagne, samedi 29 septembre 2018, le maire de la commune de Lakota, Samy Merhy a entrepris des visites et des rencontres à travers les villages et quartiers de ladite ville. Femmes, jeunes, vieux, et même les enfants reconnaissent que leur ‘’Champion’’ mérite la victoire au soir du 13 octobre 2018.

Au fur et à mesure que le maire sortant, Samy Merhy fait du porte-à-porte, les nouvelles restent bonnes et la victoire pointe à l’horizon. En cause, les populations (la grande majorité) tiennent à lui accorder un second mandat. « Vous avez beaucoup fait pour le développement de Lakota. Ce serait méchant de notre part de ne pas le reconnaître dans les urnes au soir du 13 octobre 2018 », soutiennent les jeunes, les chefs traditionnels, les religieux et les femmes de Lakota.

Le maire de plus titré de Côte d’Ivoire, avec 15 prix de développement dont celui du meilleur élu local, Le prix d`excellence 2015, signé du président Alassane Ouattara, et le Super prix international Padel 2018, du meilleur promoteur d’action communale en Afrique, décerné par Nov’Afrique, une ONG basée au Maroc, le 7 septembre 2018, multiplie les rencontres dans la cité des Eléphants (Lakota).
Après une semaine de campagne, celui qui a transformé le ‘’Campement à gauche’’ (le premier nom de la Lakota) en ‘’Ville lumière’’, Samy Merhy gagne de plus en plus le soutien de ses administrés. « Même, les aveugles ont entendu que notre maire, ‘’Notre Champion’’ a réalisé plus qu’il n’avait promis à la population, en 2013. Les sourds ont des yeux pour voir comment, M. Samy est en train de développer la ville de Lakota avec amour, malgré les maigres moyens de l’Etat », soutient la jeunesse.

En effet, les populations gardent en souvenir, entre autres des travaux de la construction du pont reliant Dahiri-Akabreboua, ceux du reprofilage des voies au niveau de la gare de Goudouko et sur la voie de l’hôpital général de la commune, le chantier de l’extension de l’école primaire publique du quartier Koudoulilié et bien d’autres réalisations.
En guise de reconnaissance à l’Etat de Côte d’Ivoire, le conseil municipal ordinaire du 31 juillet 2018, sous l’autorité du préfet de Lakota Coulibaly Yahaya, a pris deux grandes décisions au cours de sa délibération.
Désormais, le bloc de la Maternité de Lakota est baptisé au nom du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly et la salle d’accouchement de l’hôpital général, porte le nom de la ministre de la Salubrité et de l’Assainissement Anne Désirée Ouloto.

Le maire sortant est conscient des enjeux qui l’attendent. « Nous allons maintenir la mobilisation, et même la renforcer afin qu’au soir du 13 octobre 2018, nous sortons vainqueur des urnes. Nous savons que nous avons travaillé, mais nous voulons continuer, parce que beaucoup reste à faire pour développer la commune de Lakota. La ville lumière deviendra progressivement une ville de rêve et d’attraction touristique», soutient M. Samy.

Info : Directrice de la communication, Mme Gomez

Commentaires Facebook

Commentaires

Source: connectionivoirienne