Limites de la commune de Jacqueville en Côte-d’Ivoire: La Cei ‘’induite en erreur’’ revient au décret de 1990

0
29

Par Connectionivoirienne

Des candidats comploteurs déboussolés

En pleine campagne pour les municipales, le vice-président de la Cei, Koné Sourou annonçait aux candidats en lice à Jacqueville et aux populations les modifications des limites territoriales de la commune qui rassemblait 40 villages. Ce, conformément à un décret de 1990 sur la base duquel se sont déroulées les municipales de 2013. Mais depuis le début de cette semaine les autorités préfectorales sont montées au créneau pour mettre les choses au clair.

Lors d’une réunion avec le préfet du département, les populations et les candidats ont été à nouveau informés que les 40 villages qui avaient voté leur maire en 2013 voteront samedi dans le cadre des municipales. Une nouvelle qui bouleverse les calculs du candidat indépendant Pierre Nanga, le principal instigateur de cette brouille ainsi que ceux de trois autres candidats qui ont soulevé des inquiétudes. Ils ont exprimé leur grief au préfet, soutenant qu’ils n’ont pas pu faire campagne dans les autres villages, sûrs qu’ils étaient de la modification qui excluait au moins 34 localités de la commune.

Faisant le bilan de sa campagne après une cérémonie de bénédiction dans son fief de Sassako, le maire sortant et candidat, Beugré Joachim est revenu sur cette affaire pour donner son point de vue et appeler les populations à garder leur sérénité après ce qu’il qualifie de première victoire. « La Cei affirme avoir été induite en erreur et le vice-président Sourou a reconnu son tort », s’est réjouie la tête de liste de la coalition ‘’Omouankron’’ (entente).

Pour ce qui est des rumeurs de perturbation du vote par des jeunes, le maire a rassuré les populations et invité les forces de l’ordre à tout mettre en œuvre pour contenir ces velléités de désordre. Sûr de sa réélection après cette mise en ordre des choses en ce qui concerne les limites de la commune, M. Beugré met désormais le cap sur la transformation de Jacqueville en destination touristique première en Côte d’Ivoire pour son prochain mandat. Le pont qui met fin à l’isolement de l’île depuis 2015 en est un atout majeur, selon lui.

SD, de retour de Jacqueville
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook

Commentaires

Source: connectionivoirienne