Côte-d’Ivoire : Guikahué donne les vraies raisons de l’organisation du 6e congrès extraordinaire

0
35

Maurice Kacou Guikahué Secrétaire exécutif en chef du Parti Démocratique de Cote d’Ivoire (Pdci-Rda) a animé une conférence de presse le vendredi 12 octobre 2018 au siège du parti à Cocody. Les raisons de la tenue du 6è congrès extraordinaire qui aura lieu le lundi 15 octobre 2018 à l’Hôtel de la paix de Daoukro étaient le principal sujet abordé.

Donnant les vrais mobiles de l’organisation de ce congrès extraordinaire, Kakou Guikahué a dit que c’est pour mieux protéger les décisions prises par le bureau politique du parti le 17 juin et le 24 octobre dernier, lesquelles décisions avaient été attaquées en justice par N’Guessan Jérôme, ex-membre du bureau politique. Ce militant a été suspendu du bureau politique et exclu temporairement du parti. ‘’Ils vont casser mille fois les décisions du bureau politique, nous allons les suspendre deux milles fois‘’, dira Guikahué. Ajoutant ensuite que ‘’c’est un congrès de clarification et stabilisation‘’, c’est-à-dire que ce congrès permettra, selon lui, de régler définitivement la question des procès à répétition intentés contre le parti et de statuer également sur la question des militants qui ont été suspendus et exclus par le bureau politique temporairement’’. Il a également précisé que les décisions qui sortiront de ce congrès extraordinaire seront inattaquables devant la justice. ‘’Le bureau politique entérine les décisions mais les juges cassent, ce congrès permettra de mettre fin à la polémique. Nous allons interroger le congrès sur les décisions du bureau politique du 24 septembre dernier‘’, a-t-il précisé.

‘’Si le congrès entérine les décisions du 24 septembre, je ne vois pas quel Juge va se mêler à nouveau des décisions qui seront prises‘’, a titillé le conférencier. ‘’Au congrès celui qui ne veut plus de la marche du PDCI-RDA, nous allons lui dire au revoir, nous allons aussi étudier le cas des militants suspendus‘’, fait-il savoir.

Ce congrès, affirme-t-il, opposera ‘’les liquidateurs du Pdci aux non liquidateurs du parti. Le congrès va se dérouler pendant une journée, ce sera un peu comme un référendum, on va poser une question, êtes vous d’accord oui ou non sur les résolutions du bureau politique du 24 septembre 2018 ? Cela prendra à peine deux minutes et c’est fini … Le congrès commence à 10 h et au plus tard à 17 h c’est fini, il y aura environ 02 h de débat. Ce congrès se déroulera dans la sérénité car toutes les dispositions sécuritaires seront prises’’, a-t-il rassuré. Il a dénoncé les nombreuses menaces et agressions dont sont victimes les militants et candidats du Pdci aux élections locales. Pour cela, il a invité le gouvernement et la Cei à garantir des élections sans heurts. ‘’Je demande aux militants de rester calmes, sereins et vigilants, d’aller aux élections massivement pour montrer que le PDCI existe pour l’alternance de 2020 et que les élections soient apaisées… Je demande à la CEI et au gouvernement de faire en sorte que le scrutin soit apaisé et qu’on puisse voir la vérité des urnes‘’, a conclu le conférencier.

A. ZATTE

Commentaires Facebook

Commentaires

Source: connectionivoirienne