Tombouctou : 4 individus tués par des éléments soupçonnés d’être proches des ex-rebelles

0
35

Tout a commencé depuis hier jeudi 11 octobre lorsqu’une position de la CMA a été attaquée à Tadoumoumte, localité située à environ 55 km à l’est de Ber, dans la région de Tombouctou. Cette attaque menée par des individus armés a fait deux blessés ainsi que des véhicules emportés dans les rangs de la CMA.

En guise de représailles, les ex-rebelles ont traversé le fleuve pour mener une incursion à Inghonane, localité située à environ 7 km au Nord de Rharous et 15 km de Tadoumount. Sur place, ils ont blessé deux vieilles personnes, avec une arme automatique, dont une femme dénommée Fatimetou W/ Aboubacrine et un homme. Avant de se retirer de cette localité, ils ont embarqué quatre jeunes soupçonnés de les avoir attaqués la veille. Quelques minutes plus tard, les corps sans vie de ces derniers finiront par être retrouvés. Ils ont été exécutés de sang froid. Ils avaient pour noms Abdallahi Ag Oumar, Aboubacrine Ag Sohod, Ibrahim Ag Mohamed Mahmoud et Abdnasser Ag Abdousamad.

Il convient de noter que la localité de Tadoumoumt est principalement habitée par les membres de la fraction Kel Inagozmi, majoritairement acquise à la cause de la CMA. Tandis qu’à Inghonane, ce sont surtout les membres de la tribu Kel Ançar qui sont les plus en vue.

Il nous revient que des tensions récurrentes pouvant déboucher à des affrontements oppose ces deux tribus. Très souvent c’est au tour des ressources naturelles dont dispose la zone.

Kibaru

Source: bamada.net