La Haye Côte-d’Ivoire: Quand Blé Goudé raconte comment Gbagbo lui a annoncé le décès de Sangaré

0
30

Le samedi 03 novembre 2018, le Président Laurent GBAGBO, me demande d’arrêter ce que je faisais ce matin-là pour le suivre dans sa cellule.

Sans hésiter, je m’exécute.

Le Président qui avait une mine très grave, la gorge nouée, me dit : « Gbapê, assieds-toi, soyons forts !

On vient de m’annoncer le décès de mon ami Sangaré.»

Je suis resté là en face du Président, la bouche ouverte sans avoir la force de prononcer un seul mot.

Moi, j’ai perdu un doyen et j’ai mal ! Mais le président lui, au-delà du compagnon de lutte vient de perdre son ami, son frère que sa mère ne lui a pas donné.

Je le sais, il a mal, très mal même.
Que faire ?
Que dire ?
Il y a des douleurs qu’aucun mot ne peut apaiser, c’est le cas de celle que le Président vit en ce moment.

Nous parvenons tout de même à puiser au fond de nous-mêmes pour nous consoler.

Cette journée du samedi 03 novembre a été très difficile je le sais, tellement la perte est énorme et brutale.

Voilà comment le président Gbagbo lui-même m’a annoncé le décès de son ami, de son frère, de cette figure emblématique du Front Populaire Ivoirien.

Avec cette disparition, la Côte d’Ivoire perd un grand homme de valeur et un symbole de la droiture.

Je saisis la présente occasion pour présenter mes condoléances les plus attristées à la famille biologique du défunt ainsi qu’à sa grande famille politique du Front Populaire Ivoirien.

C’est le lieu d’assurer la famille de notre compassion, de notre solidarité dans cette épreuve très douloureuse et de notre présence à ses côtés lors de toutes les étapes des obsèques de l’illustre disparu.

Que son âme repose en paix !

Charles BLE Goudé

Commentaires Facebook

Commentaires

Source: connectionivoirienne