Introduction en Bourse : Une dimension au-delà pour les entreprises

0
87

Étape importante dans la vie d’une entreprise, l’introduction en Bourse symbolise la «  bonne santé » de celle-ci. Si elle exige le respect formel de certains critères, l’introduction en Bourse d’une entreprise procure également de réels avantages.

La Bourse est un marché où s’échangent les parts du capital d’une entreprise, qui est alors directement en contact avec ses investisseurs, qui peuvent être des salariés de l’entreprise, des particuliers, des compagnies d’assurance, des sociétés d’investissement, mais aussi des banques. Mais, pour en arriver là, une entreprise doit satisfaire à certaines conditions bien définies. « L’introduction en Bourse d’une entreprise signifie que l’entreprise a répondu à un certain nombre de critères, qui sont définis par le marché boursier. Le respect de ces critères permet à l’entreprise d’être cotée », explique Amadou Djéri Bocoum, Représentant antenne Mali de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM). « La cotation veut dire que l’entreprise va être listée sur un tableau sur lequel on retrouvera des entreprises qui ont déjà répondu à des critères de performance, de croissance, de bonne gestion, etc. », ajoute t-il.

Avantages avérés

Une entreprise cotée en Bourse accroît ses sources de financement, avec la possibilité d’augmentation de son capital. Comme l’indique M. Bocoum,  l’introduction en bourse d’une entreprise représente une nouvelle dimension dans la vie de cette dernière. Selon lui, cela lui permet d’avoir une visibilité accrue en termes de distribution de dividendes, ce qui favorise l’intérêt du grand public qui, sans forcément connaitre la localisation géographique de l’entreprise, sait comment elle est gérée. Elle suscite par conséquent des candidats potentiels à l’acquisition des titres de l’entreprise. D’un autre coté, grâce à la visibilité acquise par la diffusion d’informations financières,  une entreprise cotée en Bourse peut bénéficier, dans le cadre d’une mobilisation de ressources auprès des institutions financières, de taux d’intérêt beaucoup plus bas qu’une entreprise qui n’est pas cotée.

Étapes d’introduction

Au niveau de la BRVM, lorsqu’une entreprise veut être cotée, elle doit obligatoirement avoir recours à une Société de gestion et d’intermédiation (SGI), qui pilote toutes les étapes avant l’entrée en Bourse. Le processus finit au Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers, qui donne son accord de principe. Ce dernier est matérialisé par un « visa » qui permet à l’entreprise concernée d’être cotée en Bourse. La cotation est alors suivie d’une cérémonie d’introduction officielle dans les différents pays. Mais attention, il faut au préalable que l’entreprise soit une société anonyme.

Source: journaldumali