Côte d’Ivoire : Drogba salue la mémoire du père d’Hamed Bakayoko, une avalanche pro-Gbagbo déferle sur lui

0
50

Dimanche 11 Novembre 2018 – Entre amour passionnel et rançon de la gloire, Didier Drogba est une nouvelle fois embarqué dans une histoire qui, sans nul doute, ne dépasse pas que lui, son erreur aura, peut être, été de communiquer via les médias sociaux américains sur une affaire à résonance potentiellement politique.

La star ivoirienne, dans les projecteurs de part sa popularité, aura eu le malheur de saluer la mémoire du père du ministre Hamed Bakayoko, récemment disparu, et d’être resté silencieux quant récentes aux disparitions de personnalités du FPI voire sur le procès de Gbagbo et Blé Goudé à la Haye ou la libération de Simone Gbagbo, pour être sérieusement vilipendé par l’opinion pro-Gbagbo.

«Regardez moi ce traitre» publie sur un média social américain un internaute pour qui à l’mage d’un grand nombre comme observé la semaine passée par KOACI, car bété (culture du centre ouest de la Côte d’Ivoire, ndlr), Drogba doit être absolument rangé à la cause politique de Gbagbo ou Blé Goudé, et être mêlé au palabre local binaire Gbagbo-Ado, de ceux qui parfois, souvent depuis l’étranger, n’ont que ça à faire ou en font, jusqu’à présent, un horizon indépassable.

A notre connaissance, le footballeur ivoirien qui bien souvent fait l’honneur de ses détracteurs lorsque, en dehors du pays, son nom est systématiquement évoqué par les profanes quand on parle de la Côte d’Ivoire, n’a jusqu’a présent jamais affiché d’opinion politique mais a, comme tout individu, des amitiés avec des individus, qui peut être, ont des fonctions politiques.

Cette hypothèse serait, selon nos informations, la simple raison des condoléances de Didier Drogba à son ami Hamed Bakayoko.