Côte d’Ivoire: Le parti de Bédié “ne mourra pas” malgré “les soubresauts” (Guikahué)

0
33

Jean-Marc BOUAZO

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir) ne mourra pas malgré les soubresauts, qu’il a connus après son retrait de la mise en place du parti unifié, a assuré vendredi à Yamoussoukro (centre), le secrétaire exécutif Maurice Guikahué, lors d’une cérémonie.

“Il y a eu des soubresauts, mais (le PDCI, parti fondé par Houphouët-Boigny) ne mourra pas”, a déclaré M. Guikahué, assurant que la formation politique “se porte de plus en plus mieux”, face à des journalistes, lors de la commémoration du 25è anniversaire du décès du premier président ivoirien.

Une délégation de la formation politique, conduite par le secrétaire exécutif, s’est rendue au caveau de la famille Boigny, au sein du palais présidentiel de Yamoussoukro, où elle s’est recueillie sur la tombe de l’ex-chef d’Etat.

Mi juin, le PDCI qui avait “endossé, la signature de l’accord politique pour la création du parti unifié et reporté l’examen des textes à son prochain congrès prévu après la présidentielle de 2020, s’est définitivement retiré de l’accord.

Plusieurs cadres du PDCI partisans de l’intégration de leur formation au sein du parti unifié, dont le ministre Adjoumani Kouassi considéré comme le chef de file des frondeurs ont été exclus pour “indiscipline” et “atteinte à l’unité du parti.”

Le congrès constitutif du parti unifié, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), est prévu le 26 janvier 2019 à Abidjan. Il intervient six mois après l’assemblée constitutive du RHDP, après une période transitoire avant la fusion des partis politiques qui a été ramenée de “3 à 6” mois contre 12 à 18 initialement.

A l’issue de ce congrès “tous les partis existants juridiquement ne vont plus exister”. Il y aura “qu’un seul parti” politique pour la conquête du pouvoir en 2020, selon le président du comité d’organisation, le député Adama Bictogo.

“Nous continuons de nous battre pour garder le PDCI qui a été l’instrument de combat du premier président de la Côte d’Ivoire, afin qu’il ne disparaisse pas”, a affirmé le leader du part Henri Konan Bédié, dans une vidéo, sur les réseaux sociaux.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

Source: connectionivoirienne