Réunis en Côte-d’Ivoire les pays du Golfe de Guinée se concertent sur les questions de piraterie et de brigandage maritime

0
25

(Agence Ecofin) – Les amis du Golfe de Guinée se sont retrouvés à Abidjan dans le cadre de la conférence internationale du G7++ qui a débuté hier 6 décembre 2018 et qui prendra fin ce jour. A cette rencontre des pays du Golfe de Guinée co-présidée par la Côte d’Ivoire et le Ghana, les questions de piraterie et de brigandage maritime ont été au centre des échanges.

Cette conférence internationale a pour objectif essentiel l’accompagnement des pays membres du Golfe de Guinée et l’amélioration du système de sécurité de leurs espaces maritimes. Mais aussi, l’harmonisation des différents cadres législatifs relatifs à la lutte contre la piraterie maritime, le renforcement de la coopération inter-État, ainsi que la promotion de l’économie bleue.

Il s’agira notamment d’aider les pays membres à exécuter les résolutions du Conseil de sécurité et dans l’implémentation de l’architecture de Yaoundé validée lors du sommet des chefs d’État et de gouvernement en juin 2013.

Par ailleurs, à cette rencontre, la coordination interrégionale, le renforcement des capacités nationales de lutte contre la piraterie maritime, le renforcement de la coopération policière et judiciaire ainsi que le rôle et la place des femmes dans le secteur maritime sont mentionnées.

Notons que l’Allemagne, le Canada, les États-Unis d’Amérique, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni, la France, la Belgique, le Brésil (observateur), la Corée du Sud, le Danemark, l’Espagne, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la Suisse, l’Union européenne, l’ONUDC et Interpol constituent le groupe de ceux qui appuient les actions contre les pirateries dans le Golfe de Guinée.

Flore Kacou

Commentaires Facebook

Commentaires

Source: connectionivoirienne