SONEDE : une proposition sur la hausse des prix doit être présentée selon un responsable

0
29

Le déficit de la Société Nationale d’exploitation et de distribution des Eaux (SONEDE) a atteint des sommets en 2017. Intervenant sur les ondes de Radio Med vendredi 7 décembre 2018, le directeur central de la comptabilité et des finances au sein de la Société, Ali Laabidi, a indiqué que le montant a atteint 39 millions de dinars.
Ce déficit colossal, poursuit-il, a été causé par la vente à perte de l’eau. « Un mètre cube représente une perte de 180 millimes pour la SONEDE. Les coûts de production sont supérieurs au prix de vente », a-t-il précisé. Dans ce contexte, le responsable a indiqué que Gafsa manque d’eau aujourd’hui. De ce fait, la SONEDE assure l’approvisionnement du gouvernorat en eau par le biais du groupement chimique tunisien, ce qui coûte à la Société 1,500 TND par mètre cube. « Or, la SONEDE distribue l’eau à 200 millimes au profit des citoyens », a-t-il encore ajouté.
D’un autre côté, le directeur central a souligné que la Société ne bénéficie d’aucune subvention d’exploitation de la part de l’État afin de compenser ses pertes. « La SONEDE doit présenter une proposition au ministère de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources Hydrauliques au sujet de l’augmentation des tarifs de l’eau. Cette mesure constitue un sujet délicat, compte tenu de la dégringolade du pouvoir d’achat des citoyens », a-t-il encore déclaré.

Source: realites