Interdictions de vol du Boeing 737 max8, que font les pays africains ?

0
53

L’interdiction d’espace aérien continuent de frapper le Boeing 737 max8, mais rien ne filtre concernant les pays africains, bien vrai que des compagnies aériennes africaines [Ethiopians et la RAM entre autres] aient décidé de maintenir leurs flottes de 737 max 8 au vol. Les interdictions vues partout dans le monde font suite à l’accident d’Ethiopian airlines le 10 mars tuant 157 personnes.

Après la Chine, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Irlande…c’est au tour de la France et des Pays-Bas d’interdire cet appareil dans leur espace aérien. La liste des pays et compagnies ayant choisi d’immobiliser ce modèle d’avion à la suite de l’accident tragique d’un vol d’Ethiopian Airlines dimanche en Éthiopie ne cesse également de s’allonger.

Pour la seconde fois en quelques mois, un Boeing 737 Max8 s’est écrasé, quelques minutes après le décollage. Dimanche, les 157 passagers et membres de l’équipage de l’appareil d’Ethiopian Airlines n’ont pas survécu à ce tragique accident. Tout comme les 189 personnes qui étaient à bord d’un vol de la compagnie indonésienne Lion Air, un Boeing 737 Max8 qui s’est écrasé en mer le 29 octobre au large des côtes de Jakarta. Une des boîtes noires de l’appareil avait signalé des problèmes d’indicateur de vitesse. Dans la foulée, plusieurs pays et compagnies aériennes ont décidé de clouer au sol leurs 737 Max8, l’un des quatre membres (Max7, Max8, Max9 et Max200) de la quatrième génération du best-seller 737 de l’avionneur américain et ses variantes. Depuis l’accident de dimanche, la liste des pays et compagnies prenant de telles précautions ne cesse de s’étendre.

Ces pays qui interdisent le Boeing 737 Max8 de leur espace aérien

C’est au tour de la France d’interdire les Boeing 737 Max de son ciel. Les compagnies aériennes hexagonales ne disposent d’aucun Boeing 737 Max dans leurs flottes. «Néanmoins, compte tenu des circonstances de l’accident en Ethiopie, les autorités françaises ont pris la décision, à titre conservatoire, d’interdire tout vol commercial effectué sur un Boeing 737 Max à destination, au départ ou survolant le territoire français» indique la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) dans un communiqué.

En Europe, d’autres pays comme l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Irlande ont annoncé également mardi la suspension de tous les vols de Boeing 737Max dans leurs espaces aériens «par mesure de précaution». «La sécurité passe avant tout», a expliqué le ministre Allemand des Transports. Avant eux, l’Australie a elle aussi interdit tous les Boeing 737 Max dans son espace aérien, bien qu’aucune compagnie aérienne australienne n’exploite cet appareil.

Plusieurs pays interdisent le Boeing 737 Max8 dans leur espace aérien

La Malaisie a elle aussi interdit les Boeing 737 Max 8 dans son espace aérien «jusqu’à nouvel ordre». De même pour Oman qui suspend temporairement et jusqu’à nouvel ordre les opérations de l’avion Boeing 737 Max de et à destination de tous ses aéroports. La compagnie nationale Oman Air dispose de cinq Boeing Max dans sa flotte de 53 appareils, selon son site internet. Même décision prise par Singapour, hub majeur du transport aérien en Asie. L’autorité de l’aviation civile de Singapour (CAAS) a annoncé «suspendre temporairement les opérations de toutes les variantes des appareils Boeing 737 Max à destination et au départ de Singapour. Les compagnies concernées sont :SilkAir, la filiale régionale de Singapore Airlines, ainsi que China Southern Airlines, Garuda Indonesia, Shandong Airlines et Thai Lion Air.

Ces pays qui suspendent les vols

Dès lundi, la Chine, qui représente un cinquième des livraisons mondiales de cet appareil, a demandé à ses compagnies aériennes nationales de suspendre les vols de leurs Boeing 737 Max8. Leur utilisation pourra reprendre après confirmation par les autorités américaines et Boeing «des mesures prises pour garantir avec efficacité la sécurité des vols», a indiqué le Bureau chinois de l’aviation civile. Boeing a livré 76 Boeing de la famille 737 Max à des compagnies aériennes chinoises, comme Air China, Kunming Airlines, Hainan Airlines, China Eastern Airlines, Shanghai Airlines ou encore Shenzhen Airlines, selon le site internet du constructeur américain.

L’Indonésie a aussi demandé à ses compagnies aériennes d’immobiliser leurs appareils. Dix Boeing 737 Max 8 sont exploités par la compagnie indonésienne à bas coûtLion Air et un autre par la compagnie nationale Garuda. Tout comme la Corée du Sud, qui avait dans un premier temps annoncé l’immobilisation des deux appareils de la compagnie locale à bas coût Easter jet dans l’attente des résultats d’une inspection. La Mongolie a également annoncé avoir ordonné au transporteur national Mongolian Airlinesde clouer au sol l’unique 737 Max 8 de sa flotte. Par ailleurs, des médias vietnamiens ont indiqué que le régulateur de l’aviation ne délivrerait aucune licence aux compagnies aériennes locales pour exploiter le 737 Max tant que la cause du crash en Ethiopie n’aura pas été déterminée.

Avec AFP et lefigaro.fr

Source: connectionivoirienne