Compte unique du Trésor : Un outil de contrôle pour la centralisation et l’utilisation efficace des ressources publiques au Mali

0
31

Les travaux de l’atelier national sur la gestion du Compte unique du Trésor (CUT) ont pris fin hier à Bamako. Initié par le ministère de l’Économie et des Finances, cet atelier de trois jours est organisé avec l’appui technique du Fonds monétaire international (FMI) et l’appui financier du gouvernement japonais.

Destiné aux payeurs, comptables et autres financiers de l’administration publique et du secteur bancaire, l’atelier a permis de renforcer les capacités de ces gestionnaires. Ce, dans la perspective de la mise en œuvre de  cet outil (CUT). Une  réforme qui vise à centraliser les fonds publics disponibles. 

Selon les explications des experts, le Compte unique du Trésor désigne un outil de contrôle permettant la centralisation et l’utilisation efficace des ressources publiques. Il s’agit là de centraliser les fonds publics disponibles, a précisé le directeur national du Trésor et de la comptabilité publique.
Justifiant la pertinence de cet outil de gestion, Sidi Almoctar Oumar a indiqué que la modernisation de la fonction de gestion de trésorerie repose, dans un contexte de rareté des ressources, sur la mise en œuvre d’un dispositif de compte unique.

En vue, selon lui, de «réduire le recours à l’emprunt lorsque des disponibilités peuvent exister ailleurs». C’est pourquoi dans la perspective de la réalisation de cette ambition, la direction nationale du trésor et de la comptabilité publique (DNTCP) a initié des réformes connexes, a rappelé Sidi Almoctar Oumar. Avant d’insister sur le renforcement de la comptabilité des établissements publics, de la modernisation des référentiels et de la réglementation comptable.

Pour rappel, dans un souci de performance, de transparence et d’efficacité, le gouvernement s’est engagé dans un vaste chantier de réforme de la gestion des finances publiques, en vue d’une mobilisation accrue des ressources financières internes.

Dans le cadre de la poursuite de cette mutation, débutée depuis une décennie, le ministère de l’Économie et des Finances a manifesté son intérêt pour  la mise en œuvre du Compte unique du Trésor.

Mahamane Maïga

Lejecom

Source: bamada.net