POLICE NATIONALE : des policiers maliens désormais outillés dans la gestion moderne des frontières dans l’espace CEDEAO

0
30

La formation nationale sur les manuels régionaux de gestion des frontières et de libre circulation dans l’espace  CEDEAO a pris fin  le jeudi 14 mars 2019 à l’Ecole Nationale de  Police à N’Tomikorobougou. La cérémonie de clôture était présidée par l’Inspecteur en Chef de la police nationale, le Contrôleur Général de Police  Samba Keita, représentant le directeur général de la police nationale.

Durant 4 jours, 25 policiers des postes des frontières, officiers et sous-officiers, dont un personnel féminin, ont  pris part à cette formation, dispensée par 5 formateurs maliens. La formation a permis de renforcer les capacités de ces policiers, venus des régions de Koulikoro, Ségou, Gao, Kayes, Sikasso et du District de Bamako en gestion des frontières et de la libre circulation  des citoyens dans l’espace communautaire (CEDEAO).

L’appropriation du contenu des manuels régionaux, soutenue par les bonnes pratiques,  permettront « de transformer fondamentalement nos lignes frontières de zones potentiellement conflictuelles en passerelle entre les Etats. Elle contribuera à accélérer l’intégration régionale, la promotion de la paix, la sécurité, les échanges commerciaux et les investissements  » a souligné le Contrôleur Général Samba Keita. « Les enjeux sécuritaires auxquels font face nos Etats nécessitent une synergie d’actions entre les Etats membres de la CEDEAO dans l’ultime but de renforcer la sécurité dans chaque pays et dans la région » a-t-il affirmé.

Les manuels régionaux mettent en perspective les dynamiques et particularités du paysage migratoire de l’Afrique de l’Ouest, gage d’une migration Sud-Sud.

Le représentant des partenaires, M. Lamine Daffé, a remercié les autorités pour l’accueil chaleureux et les participants pour leur assiduité.

Le  Commandant Major Attaher Ag Amidi, Porte parole des participants, a déclaré que toutes les connaissances acquises au cours de la formation   feront tâches d’huile. «  Nous nous engageons à mettre en œuvre les dispositions de la CEDEAO en matière de libre circulation des personnes et des biens afin d’harmoniser nos pratiques » a-t-il poursuivi.

Les participants sont désormais outillés dans le domaine de la gestion moderne des frontières, les problématiques associées aux points de passage frontières et aux Droits de l’homme, les problématiques de transparence et de responsabilité des agents aux frontières.

Fama

Source: Koulouba.com

Source: bamada.net