CAN U17: plusieurs joueurs recalés aux tests sur l’âge

0
41

Related Articles

BFMTV | Arc-en-Ciel Mintongo Mpal et certains de ses camarades ne disputeront pas la 13e édition de la CAN U17 en Tanzanie. Les joueurs ont échoué au test IRM d’éligibilité pour connaître leur âge réel.

Trois Camerounais et un Guinéen ne participeront pas à la prochaine CAN U17. C’est ce qu’a décidé la Confédération Africaine de football après avoir pratiqué des tests sur l’âge sur l’ensemble des participants avant le début de la compétition. Le test IRM d’éligibilité, effectué au poignet, permet de déceler d’éventuelles tricheries sur l’âge de la part des joueurs.

La CAN U17, se tient actuellement en Tanzanie et se dispute entre 8 équipes opposées en deux poules. L’édition précédente avait vu la victoire du Mali face au Ghana, deux équipes absentes en 2019.

Un test IRM depuis le scandale du Nigeria
Ce test, annoncé depuis mai 2018 et réglementaire dans le code disciplinaire de la CAF, interdit également les sélections de remplacer les joueurs pris en fraude. Cette mesure avait été voulue après le scandale lié au Nigeria, qui en 2017 était privé de la Coupe du monde U17 avec 26 joueurs trop âgés.

Le Cameroun perd donc trois joueurs avant même le début de la compétition. avec Arc-en-Ciel Mintongo Mpal, Aliou Soulemanou Hendji et Camal Ryan Moumbagna. Alpha Boubacar Keita est le joueur concerné pour le Guinée, Toutes les autres formations ont réussi ce test.

Source: cameroononline.org