Front scolaire: vers le déblocage des salaires

0
33

La Commission des sages mise en place, le samedi dernier, a été reçue, le dimanche en fin de soirée, par le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA. Selon des témoins de la rencontre, elle a pu obtenir du chef de l’Etat l’accord de principe de déblocage de la situation des salaires des enseignants.

Sous le leadership des familles fondatrices de Bamako,  il a été constitué, le samedi dernier, une Commission des sages. Composée des leaders religieux et d’autres personnalités influentes de la société civile, elle se veut être un cadre d’échanges et de propositions sur des grandes questions de la nation.

« Les familles fondatrices de Bamako ont jugé nécessaire de jouer leur partition à l’accalmie du climat politique et social dans le pays. C’est pourquoi, elles ont décidé ensemble de la création d’une commission des sages », nous a confié M. TOURE, membre de famille fondatrice de Bamako.

Selon notre interlocuteur, c’est également de leur rôle et de leur responsabilité d’aider les autorités à la recherche de solutions aux problèmes. « Nous savons tous maintenant que le pays traverse un moment très délicat. Nous estimons qu’il faut que nous apportions nos expertises à la bonne marche de la situation », a-t-il expliqué.    

À partir de sa création, il a indiqué que la commission s’est fixé comme objectif de traiter toutes les questions d’intérêt national et de faire des propositions à qui de droit.

« Nous n’allons rien à imposer. Nous voulons juste être un instrument de proposition de solutions à des problèmes précis », a précisé M. TOURE.

Dès le lendemain de sa constitution (hier dimanche), ladite commission a été reçue par le Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA. Cette rencontre visait, d’une part, à présenter les membres de la commission à IBK  et, d’autre part, inviter le régime à débloquer les salaires des enseignants en grève depuis plusieurs semaines. « Nous allons commencer notre première intervention avec la crise scolaire. C’est pourquoi, au cours de cette audience, nous allons proposer à IBK de tenir le dialogue avec les enseignants. Pour ce faire, nous avons souhaité que le gouvernement revienne sur sa décision de blocage de salaire des enseignants», a-t-il indiqué, avant d’ajouter que le gouvernement a donné son accord de principe de revenir sur sa décision, afin que le processus de négociation puisse évoluer favorablement.

Par Sikou BAH

Source: info-matin

Source: bamada.net