Les ministres tunisien et algérien des Affaires étrangères Khémaïes Jhinaoui et Sabri Boukadoum lancent de Tunis un APPEL autour de la situation en Libye

0
326

À l’occasion de la visite en Tunisie du ministre des Affaires étrangères d’Algérie, M. Sabri Boukadoum, sur invitation de son homologue tunisien Khémaïes Jhinaoui, et dans le cadre du principe de coordination et de consultation entre les deux pays, notamment en ce qui concerne la détérioration de la situation en Libye à la lumière des derniers évènements dangereux survenus dans la capitale libyenne Tripoli et ses répercussions directes sur la sécurité et la stabilité de la région, les ministres ont lancé l’appel suivant:

– Inviter les parties libyennes à mettre un terme immédiatement aux combats en vue d’éviter aux libyens des affrontements ensanglantés et à épargner au peuple libyen de nouvelles souffrances et tenir compte de l’intérêt national suprême de la Libye,

– Insister sur le fait qu’il n’y a pas de solution militaire à la crise libyenne et sur l’importance du retour des parties libyennes au dialogue libyen-libyen global et à préserver le processus politique en tant que moyen unique pour résoudre la crise libyenne conformément aux dispositions de l’accord politique afin de mettre fin à la phase de transition et à l’achèvement des échéances électorales sous les auspices des Nations Unies,

– Poursuivre le soutien des deux pays aux efforts de l’ONU sous la supervision de l’envoyé de l’ONU, M. Ghassan Salamé, en vue de trouver un règlement politique global en Libye fondé sur un consensus entre toutes les parties, de manière à préserver la sécurité, la stabilité et la souveraineté de la Libye, en soulignant la responsabilité de la communauté internationale pour mettre fin à la crise en encourageant les parties libyennes à achever le processus politique,

– Les ministres tunisien et algérien des Affaires étrangères ont réitéré leur appel en faveur d’une réunion urgente du mécanisme de l’initiative tripartite et intensifier leurs efforts et leurs initiatives dans divers autres cadres afin de mettre un terme à la détérioration de la situation en matière de sécurité et de revenir rapidement au processus politique.