L’INTÉGRALITÉ DU DISCOURS DE DR BOKARY TRETA LORS DE LA CEREMONIE DE CELEBRATION DU 18e ANNIVERSAIRE DU RASSEMBLEMENT POUR LE MALI (RPM)

0
46

Son excellence Monsieur IBK président fondateur du RPM,
– Madame KEITA Aminata MAIGA, Première dame du Mai, Invitée d’honneur
– Mesdames/Messieurs les Présidentes et Présidents d’honneur du Rassemblement Pour le Mali ; de l’UF/RPM et de l’UJ/RPM ;
– Mesdames/Messieurs les membres du Bureau Politique National du Rassemblement Pour le Mali ;
– Mesdames/Messieurs les Présidents membres de la conférence des Présidents de l’Alliance « Ensemble pour le Mali (EPM) » ;
– Mesdames/Messieurs les Présidents des partis amis et partenaires ici présents qui ont bien voulu répondre à notre invitation ;
– Messieurs les Présidents des Institutions, membres du RPM

– Mesdames/Messieurs les ministres membres du Rassemblement Pour le Mali ;
– Mesdames/Messieurs membres du corps diplomatique et consulaire ainsi que les représentants des organismes de développement accrédités auprès de la République du Mali ;
– Mesdames, Messieurs les membres des commissions statutaires du Rassemblement Pour le Mali : commission centrale de discipline, commission d’Audit et de contrôle financier, commission de conciliation et d’arbitrage ;
Mesdames les membres du Bureau National de l’Union des Femmes du Rassemblement Pour le Mali, Merci pour l’organisation de la présente cérémonie et votre mobilisation exceptionnelle
– Mesdames/Messieurs les membres du Bureau National de l’Union des Jeunes du Rassemblement Pour le Mali ;
– Honorables Députés élus à l’Assemblée Nationale, militants du Rassemblement Pour le Mali ;
– Honorables Conseillers nationaux, membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales du Mali, militants du Rassemblement Pour le Mali ;
– Mesdames/Messieurs les Présidents des Conseils des Collectivités : régions, cercles et communes, militants du Rassemblement Pour le Mali ;
– Mesdames/Messieurs les Présidents des organisations nationales de la société civile plurielle : distinguées légitimités traditionnelles, autorités morales et religieuses et leaders d’opinion du Mali ;
Militantes et Militants du Rassemblement Pour le Mali ;
– Distingués invités ;
A vos rangs, titres et grades respectifs,
Tout protocole observé
Permettez-moi, avant tout propos de rendre une grâce infinie à Dieu, notre Seigneur qui nous a permis de vivre ces moments de rendez-vous avec notre histoire que beaucoup d’autres ne verront pas. MERCI ALLAH SOUBHANA WAT’ ALLAH !
Aussi, voudrais-je me réjouir tout particulièrement de la présence effective et de qualité de nombreuses personnalités. En particulier, je voudrais saluer la présence physique parmi nous :
– des familles fondatrices de Bamako,
– des autorités religieuses,
– des chefs de partis politiques (EPM, FSD, COFOB, URD, YELEMA, ADP-Maliba, RPDM, CNAS Faso-héré, APM-maliko, FARE An Ka Wuli,
– les présidents des organisations, Associations et clubs de soutien à la candidature d’IBK (Mali IBK, Présidents membres de la conférence des faitières, les APM, association Arc-en ciel, MIK)
– les grandes associations culturelles du Mali (Association culturelle des soninkés du Mali, COREN, CAFO, CNJ, CNSC, HCME, Ginna Dogon, Taptal pulaku, grand forum de mandé, Temedt, Irganda, CMA, Plateforme, Association KABU du Mali, RECOTRADE, association des griots du Mali, association ALKARAMA, plateforme des jeunes du nord, association ALAFIA) ,
– les représentants du corps diplomatiques et consulaires ainsi que les organismes de développement accrédités auprès Mali,
– les institutions de la république, les membres du gouvernement
A toutes et à tous, je voudrais souhaiter la très cordiale bienvenue aux festivités du 18e anniversaire de notre parti, le Rassemblement Pour le Mali.
La présence significative et de très haute qualité des Présidents des partis alliés et amis, singulièrement des membres de la conférence des Présidents de l’EPM, est le témoignage éloquent de la considération réciproque et de l’estime que tous manifestent à l’endroit du RPM dont toute l’action reste dédiée à l’approfondissement de la coopération politique et de la solidarité entre nos différents appareils en vue de rendre davantage visible et audible notre implication dans la mise en œuvre du projet « Notre grand Mali avance » sous la direction de son Excellence IBK, Président de la République, Chef de l’État.
Les mots me manquent donc pour exprimer les sentiments de reconnaissance et de gratitude à toutes et à tous, qui par votre présence avez donné à cet évènement, un éclat tout particulier.

La célébration de notre 18e anniversaire se déroule dans un contexte marqué par une insécurité grandissante liées aux violences commanditées et perpétrées par des djihadistes, des narcotrafiquants, et des bandits armés de tout ordre, qui sèment la terreur par des attaques terroristes, barbares et meurtrières ciblant les populations civiles, les forces armées et de sécurité nationales ainsi que les forces internationales participant à la mission de stabilisation du Mali.
Le contexte est aussi marqué par la signature de l’accord politique de gouvernance, le vote de la loi organique relative à la deuxième prorogation de la législature, et le vote de la résolution 2480 du Conseil de sécurité des nations unies prorogeant le mandat de la MINUSMA jusqu’au 30 juin 2020.
30 juin 2001- 3à juin 2019 – que d’épreuves surmontées, dans la douleur mais dans la dignité et avec un engagement militant pour porter le projet RPM et cheminer lentement mais surement vers les objectifs de Justice, de Progrès et de Solidarité de notre projet de société.
Au cours de ces 18 années de sacrifices et de don de soi, beaucoup de nos camarades qui ont partagé avec la même détermination la vision d’un Mali nouveau, réhabilité dans ses valeurs cardinales et notre conception de faire la politique autrement, ne sont plus parmi nous aujourd’hui. En ce jour de mémoire et de prière, comment ne pas se rappeler de quelques-uns d’entre eux. Sans être exhaustif, je voudrais citer :
– Feu feue Djeneba Samba SOUCKO,
– Feu Kadary BAMBA,
– Feu Amady MAKALOU de Kayes,
– Feu Ngolo SANOGO de Sikasso,
– Feu Adama TRAORE de Sikasso,
– Feu Salif TRAORE de Koutiala,
– Feu Bakary KONE de Kolondieba,
– Feu Abdou CISSE de Mopti,
– Feu Honorable Alhousseini Younoussa MAIGA d’Ansongo,
– Feu Baba Kodo MAIGA de Gao,
– Feu Baba Oul Sidi El Moctar KOUNTA et Feu INTALLAH Ag Attaher de Kidal,
– Feue Honorable Oumou Simbo KEITA de Bamako,
– Feu Boubou KOITA de Bamako,
– Feu Hamoro DIARRA de Bamako,
– Feu Mamadou CAMARA de Baroueli,
– Feu Baconi BALLO de Bamako,
– Feu Boubou CAMARA,
Et bien sûr
– Feue Nene Astou DOUMBIA,
– Feue Sanaba SISSOKO,
Plus récemment,
– Feu Seydou OUOLOGUEM de Bamako,
– Feu Seydou Bassi KEITA de la CMDT.
A la mémoire des disparus, je vous prie d’observer une minute de prière. Merci

A ces prières, j’associe les nombreuses victimes civiles et militaires nationales et étrangères tombées sur le champ de l’honneur dans la défense de notre patrie, le Mali.
Je saisis l’occasion qui m’est offerte pour exprimer notre reconnaissance et la gratitude du peuple malien aux Etats et aux peuples dont les enfants « font le sacrifice de leur vie pour répondre à la demande d’aide formulée par le Mali et combattre le terrorisme aux cotés de leurs frères d’armes maliens ».
Mesdames et messieurs,
Militantes, militants et sympathisants du RPM,
Distingués amis et invités du RPM,

La célébration du 18e anniversaire de notre parti me donne l’occasion de saluer et de réitérer mes chaleureuses félicitations au Président fondateur, en votre nom, en celui de l’ensemble du peuple du RPM et au mien propre, pour ses efforts inlassables et ceux du Gouvernement de mission dirigé par le PM, Dr Boubou CISSE, en vue d’apaiser le climat politique au travers le dialogue politique inclusif, dont la cérémonie officielle d’installation des facilitateurs a eu lieu à Koulouba le mardi 25 juin 2019. Ce dialogue par des conclusions et recommandations pertinentes devra permettre au gouvernement de conduire le vaste chantier des réformes politiques, institutionnelles et sécuritaires tant attendues et mieux l’outiller dans la gouvernance sécuritaire, sociale et financière de l’État.
Je joins ma voix, à cet effet, à l’ensemble de nos concitoyens soucieux de la cohésion nationale, de la concorde sociale, de la stabilité des institutions et de la paix pour encourager les facilitateurs et les exhorter à démarrer dans les meilleurs délais le dialogue politique inclusif tant attendu.
Camarades, membres et sympathisants du Rassemblement Pour le Mali,
Distingués invités ;

Notre 18e anniversaire nous donne l’occasion de jeter un regard rétrospectif sur le parcours de notre parti et d’imaginer l’avenir au prisme de la mise en œuvre harmonieuse de notre projet de société et notre programme de gouvernement en cohérence avec les défis de l’heure et les engagements électoraux.
Dans cette perspective, le RPM se félicite de la réélection de notre candidat son Excellence El hadj Ibrahim Boubacar KEITA lors de la présidentielle de juillet et d’aout 2018. Cela a été rendu possible grâce à l’engagement des militants du RPM, des partis membres de l’Alliance Ensemble Pour le Mali (EPM), des associations et clubs de soutien et de nombreux amis, sympathisants et citoyens qui ont partagé la vision et le programme du président IBK.

Le report des législatives de 2018 a placé notre pays devant des choix difficiles : rassembler les filles et les fils dans le cadre d’une union sacrée des forces politiques et sociales en vue de faire face aux défis nationaux dans le respect des institutions, de la constitution et de nos engagements internationaux.
La prorogation non pas du mandat des députés mais de la législature de l’Assemblée Nationale n’est pas un choix délibéré, mais la solution la moins couteuse et l’option de moindre mal pour préserver la continuité de l’Etat et le fonctionnement régulier des institutions et ce dans le respect de la constitution.
C’est pourquoi, je lance un appel militant à l’ensemble des forces politiques et sociales à la compréhension et à la coopération autour de l’essentiel.
Au gouvernement, je voudrais insister sur l’urgence d’élaborer une proposition de feuille de route des reformes majeures y compris celle contenue dans l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, un chronogramme de mise en œuvre et un engagement solennel à tenir dans les délais. Ces éléments seront soumis aux débats du dialogue national pour discussion et validation.
Le vendredi 28 juin 2019, par la résolution 2480 (2019), le conseil de sécurité à décidé, à l’unanimité de proroger le mandat de la MINUSMA jusqu’au 30 juin 2020. Le RPM salue la décision des nations unies,
– Premièrement d’autoriser la MINUSMA à utiliser tous les moyens nécessaires pour appuyer la mise en œuvre de l’Accord pour la paix, par le Gouvernement, les groupes armés ainsi que par d’autres parties prenantes maliennes et,
– Deuxièmement de faciliter l’application d’une stratégie globale et son plan de mise en œuvre afin de protéger les civils, de réduire les violences intercommunautaires et de rétablir l’autorité et la présence de l’État ainsi que les services sociaux de base dans le nord et le centre du pays.
La réussite de tous ces chantiers se mesurera à l’aune de l’apaisement de la situation sécuritaire et du climat sociopolitique dans le pays, du rétablissement de l’autorité de l’Etat sur tout le territoire national y compris Kidal et de la relance du processus électoral.
Dans cette perspective, la révision de la constitution du 25 février 1992 apparaît comme l’élément clé que le parti se doit de porter politiquement. Aussi voudrais-je inviter les responsables du RPM ainsi que ceux de l’alliance EPM à assurer une bonne préparation du dialogue politique, une grande mobilisation de nos bases politiques et sociales respectives en vue des échéances référendaire et électorales à venir.
L’année 2019 est l’année du 5e Congrès ordinaire du parti. Nous devons mettre le cap sur l’avenir avec des objectifs clairs qui sont de gagner les élections sénatoriales, législatives, régionales, locales et communales partielles pour préserver et renforcer notre place de première force politique du pays.
Dans ce contexte, les structures doivent réfléchir sur les mécanismes de redynamisation du parti notamment par l’implantation de nouvelles structures là où elles n’existent pas, la formation des cadres notamment des jeunes et des femmes, la recherche de financement des activités politiques, l’animation permanente et la communication interne.
Le 5e Congrès ordinaire du parti se tiendra courant 2019 INCHA ALLAH. Il dotera notre parti de nouveaux organes et définira les directives pour les combats à mener. Dans les jours à venir le BPN prendra des dispositions en vue du lancement des opérations de renouvellement des organes à la base. J’en appelle aux responsables du parti à tous les niveaux pour que ces opérations se déroulent dans les meilleures conditions pour garantir la cohésion interne, la modernisation du parti et son renforcement auprès des institutions et des populations. Le succès est à ce prix.
Vive le RPM,
Vive le Mali, réconcilié avec toutes ses filles et tous ses fils.
Joyeux anniversaire au RPM,
Joyeux anniversaire à Madame Diawara Aissata Lady TOURE, Présidente de l’UF-RPM.

Bamako, le 30 juin 2019
Dr Bokary Treta, Président du RPM

Source: Bamada.net

Source: bamada.net