La presse rend hommage à Arafat DJ: Ce que Simone Gbagbo et Dominique Ouattara « ont dit »

0
24

(Revue de presse)

Serge Alain KOFFI

La presse ivoirienne, dans sa livraison de mardi, rendait unanimement hommage au chanteur DJ Arafat “l’immortel’’, décédé dimanche à 33 ans à Abidjan, après un grave accident de moto.

“DJ Arafat, immortel à 33 ans comme Ernesto Djédjé, RFK et Douk Saga’’, titre à sa Une le quotidien “L’Intelligent d’Abidjan’’, avec une grande photo du faciès du chanteur en illustration.

Ernesto Djédjé et Douk Saga, deux icônes de la musique ivoirienne, et Roger Fulgence Kassy, célèbre animateur de la Télévision nationale et idole de la jeunesse, sont tous décédés au même âge qu’Arafat il y a plusieurs années.

Le parallèle troublant du même destin de ces icônes, contrarié par la mort, à un si jeune âge fait dire à “L’expression’’ que DJ Arafat a vécu et est décédé “comme une étoile filante’’.

En sous-titre “l’Intelligent d’Abidjan’’, rapporte la réaction de l’un des grands parrains du chanteur, le ministre de la Défense Hamed Bakayoko, qui pleure “(son) fils qui) est parti’’.

Pour “Le Nouveau Réveil’’, qui revient sur “le dernier spectacle de l’artiste’’ et “les réactions du monde du showbiz’’ après son décès, c’est “la Nation (qui est) en pleurs’’. Avec ce titre, le quotidien proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) rejoint ainsi “Le Patriote’’, proche du parti présidentiel, qui estime que c’est “La Côte d’Ivoire (qui) pleure DJ Arafat’’.

“La Voie originale’’, proche de l’opposition et “Le Mandat’’, du camp présidentiel, semblent eux aussi s’être passés le mot avec un titre presqu’identique : “DJ Arafat a déposé le micro’’ pour le premier et “Arafat DJ a rangé le micro’’ pour le second.

Le journal gouvernemental Fraternité-Matin, qui croit connaitre “les circonstances du drame’’, semble toutefois manquer de mots en titrant plus sobrement : “Adieu l’artiste !’’.

“Les circonstances de la mort’’ du chanteur ou “toute la vérité’’ sur son décès que semblent détenir également “Le Quotidien d’Abidjan’’, “Le Sursaut’’, “Soir Info’’ et “Notre Voie’’.

Dans son éditorial du jour, “L’Eléphant déchainé’’ estime que Ange Didier Houon (de son vrai nom) “ne souffrira plus’’. Pour “Générations Nouvelles’’, “l’Ange s’est (simplement) envolé pour l’au-delà’’.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Source: connectionivoirienne