La journaliste-enseignante Michèle Koffi élue pour 3 ans a la tête de l’Association ivoirienne des pédagogues

0
36

Les enseignants du secondaire perpétuent leur quête de solidarité dans l’exercice de leur métier. Pour ce faire, ils ont décidé de créer une faîtière: l’Association ivoirienne des pédagogues pour le développement (Aiped)

La mise en place de cette association s’est matérialisée via une assemblée générale élective tenue le 18 septembre 2019 à Abidjan. Au terme des assises qui ont mobilisé un nombre respectable d’enseignants, Michèle Koffi a été élue. Elle a recueilli 29 voix face à son adversaire qui en a totalisé 20. Une victoire célébrée dans la sobriété et la bonne ambiance, l’essentiel étant d’atteindre les objectifs communs. À savoir l’accompagnement social et professionnel des enseignants, la valorisation de la fonction enseignante, ainsi que le développement et l’intégration des jeunes apprenants dans la société. Par ailleurs, il s’agit de contribuer au renforcement du vivre ensemble, de promouvoir la coexistence pacifique à travers des activités humanitaires.
« Je suis reconnaissante vis-à-vis de mes camarades qui ont placé leur confiance en moi, je m’engage à contribuer au rayonnement de cette association. Ensemble nous ferons face aux défis qui se présenteront devant nous », a fait savoir la présidente nouvellement élue. Plusieurs initiatives dans le secteur éducation, formation et social sont déjà sur la table des dirigeants de l’association.

Élue pour un mandat de trois ans renouvelables, la grande cérémonie d’investiture de la présidente aura lieu les prochains jours.
Pour rappel, Michèle Koffi est journaliste, Professeur de français au Lycée Municipal de Jacqueville. Elle a déjà occupé le poste de Déléguée de la filière Lettres Modernes et de Vice-présidente de la Promotion 2016-2018 baptisée Amadou Gon Coulibaly à l’École normale supérieure (Ens).

KM, correspondance particulière

Source: connectionivoirienne