ATT : Les adieux à l’ami Chirac

0
28

L’ancien président de la France, Jacques Chirac,  est décède, le jeudi 26 septembre dernier à l’âge de 86 ans.

Sur invitation de la famille Chirac, l’ancien président, Amadou Toumani Touré, a pris part, lundi 30 septembre 2019, aux obsèques de Jacques Chirac, qui fut un grand ami d’ATT et du Mali.

La présence de l’ancien Président du Mali, Amadou Toumani Touré, aux obsèques de Jacques Chirac ne surprend guère. Une relation fraternelle a toujours existé entre ces deux personnalités.

L’ex-locataire de Koulouba a d’ailleurs déclaré sur sa page Facebook : « Sur invitation spéciale de la Famille, j’ai assisté ce matin aux obsèques du Président Jacques Chirac. C’est avec le cœur rempli d’émotions et de tristesse que j’ai donné un dernier Adieu à mon Cher Ami et Frère. Dors en paix Jacques».

Après le recueillement populaire, le dimanche 29 septembre 2019, une cérémonie familiale, « dans la plus stricte intimité »,  a eu lieu à la cathédrale des invalides de Paris le lendemain. Honneurs militaires furent rendus à Jacques Chirac dans la cour centrale en présence d’Emmanuel Macron. Un convoi funéraire a ensuite conduit le cercueil du défunt des Invalides à l’église Saint-Sulpice, pour une messe. C’était en présence de nombreuses personnalités, dont Amadou Toumani Touré, François Hollande ou Vladimir Poutine…

Salué à travers le monde pour sa ténacité, le défunt Chirac avait posé son véto concernant la guerre en Irak et fut le 1er  maire élu de Paris. Il y siégera durant 18 ans soit 3 mandats successifs. L’Europe perd donc un leader proche de son peuple et des communautés d’ailleurs. Son leadership contrastait avec celui de son successeur, Nicolas Sarkozy qui fut objet de plusieurs polémiques à l’endroit du continent africain avec l’immigration choisie.

Le défunt fut inhumé dans la plus stricte intimité  dans l’après-midi du lundi 30 septembre 2019, au cimetière du Montparnasse près de sa fille Laurence.

L’attachement de Jacques Chirac au Mali  était connu. En effet, nul n’oubliera le Sommet Afrique-France de 2005. Sommet qui mettra en avant le Mali d’ATT d’alors, cité en exemple et envié de tous…

M Sylla

Source: L’Aube

Source: bamada.net