Procès Jacques Mangoua en Côte-d’Ivoire: La jeunesse du Pdci en « ordre de combat » au tribunal de Bouaké

0
23

Par Connectionivoirienne

Déféré mardi 1er octobre à la Maison d’arrêt et de correction de Bouaké, le président du Conseil régional du Gbêkê et baron du Pdci passe en jugement ce jeudi dans une procédure d’urgence devant le tribunal de Bouaké. Son parti, le Pdci qui dénonce une intimidation, voire un harcèlement n’entend pas croiser les bras et regarder ce haut cadre embastillé par la justice.
Sa jeunesse, apprenons-nous, entend manifester ce matin à Bouaké après le mouvement de protestation organisé à Botro, le mercredi 2 octobre 2019. C’est dans cette petite ville non loin de Bouaké la capitale régionale que se trouve une résidence de M. Mangoua où des armes et munitions ont été découvertes quelques jours plutôt.

Les jeunes du Pdci veulent mettre la pression sur les autorités judiciaires afin d’obtenir la libération du président de région. Ils pourraient être rejoints par des partisans de Guillaume Soro, selon nos sources. C’est que le Comité politique de l’ancien président de l’Assemblée nationale et le Pdci entretiennent des liens de collaboration au sein de la future plateforme de Bédié à formaliser. Les environs du tribunal sis au centre-ville au quartier commerce pourraient donc connaître une animation inhabituelle si l’on en croit nos informations qui parlent de la détermination des jeunes à se faire entendre même avec un soutien froid de la direction de leur parti et des cadres Pdci de la région.

Ils se disent convaincus que Jacques Mangoua est au centre d’un complot ourdi par le pouvoir et visant à obtenir sa reddition en faveur du Rhdp. Selon des témoignages, l’affaire des armes trouvées à son domicile s’est déclenchée pendant que le mis en cause effectuait un voyage aux Etats-Unis. Joint par son vigile à la découverte de l’arsenal dans la cour, M. Mangoua aurait aussitôt alerté le préfet lequel à son tour a enjoint la police d’y voir clair. Sur place, des traces sont visibles montrant que des inconnus ont escaladé le mur pour accomplir la salle besogne. Dès son retour des Etats-Unis, M. Mangoua se rend au tribunal pour une plainte. Quelques heures plus tard, c’est le plaignant qui sera interpelé et conduit au parquet avant d’être déféré.
Jacques Mangoua avait remporté en 2018, l’élection au conseil régional du Gbêkê en tant que candidat Pdci. Il avait battu le candidat ministre du Rhdp. Depuis lors, ses ennuis ont commencé, surtout lorsqu’il décide de se maintenir au Pdci dans une ambiance de défection des élus du vieux parti en faveur du Rhdp au pouvoir.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Source: connectionivoirienne