Boulkessy et Mondoro: le bilan par le commandement

0
32

Le Commandement militaire des forces armées maliennes était face à la presse ce vendredi 04 Septembre 2019 au PCIAT de l’opération Dambe à Sevare . Objectif: éclairer la lanterne des journalistes et de l’opinion publique nationale et internationale sur les évènements du 30 septembre relatifs aux attaques coordonnées des groupes terroristes sur le poste de la force conjointe du G 5 Sahel de Boulkessi et le poste de sécurité de Mondoro.

C’était à la faveur d’un point de presse animé conjointement par le chef d’État-major général adjoint des armées le Général de Brigade Abdrahamane Baby et le commandant du poste de commandement du théâtre centre de l’opération Dambe, le colonel – Major Oumar Diarra. L’exercice s’inscrit dans le cadre des activités de communication institutionnelle du département de la Défense et de la volonté affichée des autorités du pays d’informer les populations sur la situation de leur armée.
……………..
Le Lundi 30 septembre 2019 aux environs de 4 Heures du matin, le camp de la force conjointe du G 5 Sahel ( le Ford 11 ) de Boulkessi a fait l’objet d’une attaque synchronisée de la part des groupes terroristes avec le poste de sécurité de Mondoro, le long de la frontière avec le Burkina Faso .Le camp de la force conjointe du G 5 Sahel de Boulkessi faut il le rappeler était tenu par les militaires des forces armées maliennes dans le cadre du G5 Sahel notamment les militaires du 33 ème régiment des commandos parachutistes avec un détachement prevotal de la direction générale de la Gendarmerie nationale ainsi que des spécialistes de la direction du Génie militaire chargé de la neutralisation des engins explosifs improvisés ( EEI ) , des mines et autres sous munitions. À la date du vendredi 04 Septembre,le bilan actualisé fait état de 38 morts, 16 blessés tous évacués et pris en charge .Côté ennemis, une douzaine de terroristes neutralisés. Selon le chef d’État-major général adjoint des armées, le Général de Brigade Abdrahamane Baby, il y’a eu de combats violents entre les forces en présence et les assaillants. Concernant les militaires portés disparus , la situation est entrain d’être éclaircie avec des informations recueillies qui font état de la présence de certains éléments sur le territoire d’un pays voisin . Toujours selon le Général Baby , au regard de la situation des décédés, des blessés et des éléments qui ont été récupérés dont certains sont encore déployés avec les forces spéciales, a ce jour on a le plus gros effectif par rapport à la situation des portés disparus dont la clarification continue. Aussi , il estime que le commandement a la connaissance de la majeure partie des éléments qui étaient sur le terrain et le camp de Boulkessi est sous contrôle total des forces armées maliennes avec le renforcement de leur position .Pour le cas de Mondoro, du coté des FAMA on ne déplore aucune perte en vie humaine mais plutôt des pertes en matériels. Cependant, il faut déplorer la mort de deux civils Moussa Ongoiba et Aliou Ongoiba, tous deux ressortissants du village de Mondoro.
S’agissant de l’identité des assaillants, selon le chef d’État-major général adjoint des armées, de l’évaluation de la situation et à travers les éléments des services de renseignement, il apparaît clairement que les groupes terroristes d’Ansaroul – Islam de l’ État islamique dans le grand Sahara et autres organisations criminelles affiliées qui opèrent dans la zone du Liptako Gourma, le long des frontières avec le Mali et des pays voisins comme le Burkina Faso et le Niger sont responsables de cette opération.
C’est ainsi que le commandement militaire sous la direction des autorités politiques a été instruit de rétablir la situation sur les deux postes. À cet effet , le poste de commandement du théâtre centre de l’opération Dambe qui couvre les régions de Segou, Mopti et Tombouctou sous le commandement du Colonel – Major Oumar Diarra appuyé par l’État Major général des armées, a déclenché le même lundi l’opération RENOU BRAVO MIKE .
Cette opération vise trois grands objectifs à savoir :
1 .procéder à un déploiement de forces principalement sur Boulkessi.
2 . Procéder à une évaluation des combats en vue de pouvoir rendre compte de la situation réelle.
3 . Réorganiser en vue de tenir le point pour poursuivre les opérations de lutte contre les groupes terroristes. Et c’est ce qui a été fait avec le soutien et l’appui de l’opération BARKHANE dont la couverture aérienne a été d’un grand apport dans l’atteinte des objectifs même si les opérations au sol ont été menées par les forces armées maliennes dont l’engagement a été essentiel dans la reprise du Ford 11 de Boulkessi.
Selon le commandant du PCIAT, le colonel – Major Oumar Diarra, dès l’alerte le Lundi 30 septembre , un hélicoptère a décollé à 5 H 32 mn en direction de Mondoro suivi de deux autres hélicoptères quelques heures après en direction cette fois ci de Boulkessi pour appuyer les premiers éléments du bataillon autonome des forces spéciales déployés dans la zone.
Dans la journée du Lundi 30 septembre 2019 , au total 3 hélicoptères de combat ont été déployés dans la zone suivi de frappes aériennes avec la poursuite du déploiement d’autres éléments des forces spéciales . À 17 heures déjà, après un large ratissage, les forces armées maliennes ont repris le contrôle total du Ford 11 de Boulkessi .
À 18 H 20 mn une première évaluation faite par les forces sur place fait état de 25 militaires morts aux combats , 4 blessés et d’importants dégâts matériels. Du côté ennemis, 12 terroristes neutralisés. À la date du vendredi 04 Septembre 2019 , la situation est sous contrôle total des forces armées maliennes et sa consolidation se poursuit.
Il faut rappeler que dans le cadre du rétablissement de l’intégrité du territoire malien, de la Défense des populations et de leurs biens et de la lutte contre les groupes terroristes, les forces armées maliennes à travers l’opération Dambe et l’Alliance les leviers de sécurité collective, travaillent avec les partenaires comme BARKHANE, la MINUSMA , la force conjointe du G 5 Sahel et d’autres mécanismes.
CCOM/GOUVERNORAT MOPTI

Source: Phenixinfo.net

Source: bamada.net