Mystère autour des bénéficiaires de 50 logements sociaux : L’O.D.D.L Mali saisit la cour suprême

0
23

L’O.D.D.L.MALI, une organisation qui lutte pour le droit aux logements sociaux décents, a annoncé avoir introduit une requête auprès de la cour suprême, pour clarifier le mystère qui plane autour des bénéficiaires de 50 logements sociaux. L’information a été donnée, lors d’une conférence de presse, tenue ce samedi 5 Octobre 2019 au siège de ladite organisation sur la route de Garantiguibougou.

Pour les conférenciers, l’objectif était d’informer l’opinion nationale, d’une part, sur le très mauvais état des logements sociaux de Kati et de N’Tabacoro, et d’autre part, le mystère qui plane autour des bénéficiaires inconnus de 50 logements.

En effet, selon le Président de l’Organisation de défense de droit au logement du Mali (O.D.D.L Mali), M. Moussa Touré, les constructions des logements sociaux de ces deux sites ont été d’un amateurisme inégalable. A ses dires, et suite aux visites de terrain menées par O.D.D.L.M sur ces sites, le constat est désolant. : « Nous avons mené une visite d’inspection des logements sociaux de Tabakoro et de Kati. Nous avons constaté que les normes de construction de logements sociaux ne sont pas respectées par Boyi-construction, l’entreprise en charge du chantier » a indiqué le Président de l’O.D.D.L.M, M. Moussa Touré.

A l’en croire, les briques de ces logements sont mal faites, les chambres mouillées à l’intérieur pendant l’hivernage, sont bien des cas qui attestent tout l’amateurisme et le manque de sérieux de cette entreprise chargée de construire ces logements sociaux.

A cet effet, fidèle à son objectif, l’O.D.D.L.M, par la voix de son Président, a demandé l’arrêt des travaux de l’entreprise Boyi-construction « qui viole toutes les normes dans l’utilisation des matériaux et dans la construction des logements » a dit M. Touré.

En outre, le Président de l’organisation de défense de droit au logement, M. Moussa Touré, dit avoir sollicité la justice pour la démolition des maisons qui bloquent les voix d’accès aux logements de N’Tabacoro.

A propos de l’attribution des logements sociaux, le Président de l’ODDLM a révélé un mystère. Il s’agit, en effet, selon M. Touré, de 50 logements dont les bénéficiaires sont toujours inconnus. A cet égard, le Président Moussa Touré, a affirmé que son organisation a sollicité l’appui de l’office malien de l’habitat pour clarifier l’identité des bénéficiaires de ces 50 logements sociaux.
Ainsi, pour toutes ces raisons évoquées ci-dessus, l’O.D.D.L.M, selon le Président Touré, a introduit une requête auprès de la cour suprême. Verdict attendu le 6 Novembre prochain.

Boubacar Kanouté.

Source: Figaro Mali

Source: bamada.net