Bitumes, ponts, aérodromes…Comment Ouattara transforme le nord de la Côte-d’Ivoire avec Ebomaf

0
26

Par Connectionivoirienne

Il reste certainement beaucoup à faire mais beaucoup a déjà été fait dans le grand Nord de la Côte depuis l’avènement d’Alassane Ouattara au pouvoir. La région était restée en dehors des investissements publics grandeur nature à cause de la longue crise qui a particulièrement balafré cette partie du pays devenue tout ce temps une zone de non-droit et de pillage en tout genre.
Le Nord ivoirien renaît. Des routes sont réhabilitées, de nouvelles sont construites. Des écoles réhabilitées, des entreprises s’installent. Des aéroports sont même programmés pour rapprocher cet arrière-pays de la capitale économique Abidjan.

Un pont sur l'axe Ferké KongUne base de l’entreprise Ebomaf à Ferké

S’il y a une entreprise qui participe à cette transformation positive, c’est bien le groupe Ebomaf (Entreprise Bonkoungou Mahamadou et Fils) qui vient de célébrer ses trente ans d’existence. Depuis son installation en terre ivoirienne en 2015, Ebomaf s’est taillée une réputation d’entreprise dynamique dans son partenariat avec l’Etat de Côte d’Ivoire. Depuis cette année-là, la société qui vient de bâtir son siège à Abidjan, exécute de nombreux chantiers au Nord de la Côte d’Ivoire. Tout commence par la réhabilitation de l’aéroport de Korhogo. Le chantier est conduit avec succès et la compagnie Air Côte d’Ivoire assure la desserte. Korhogo est désormais à une heure et quart d’Abidjan pour moins de 100 mille FCFA le billet d’avion. La même année, Ebomaf conduit les travaux de modernisation de la voirie urbaine de la capitale du Poro y compris la voie d’accès à l’aéroport de Korhogo longue de 15 km. La qualité des travaux et le respect des engagements amène l’Etat à confier d’autres chantiers à l’entrepreneur Bonkoungou. Le bitumage de la route Ferké – Nassian – Kong (121 km) prolongée désormais jusqu’à N’golodogou aux termes d’une nouvelle signature. Selon une note d’information sur le site de l’Ageroute (Agence de gestion des routes) le coût des travaux est estimé à plus de 82 milliards de FCFA. Ce financement prenait aussi en compte les 15 km de voie d’accès à l’aéroport de Korhogo. Soit un total de 136 km, non compris Kong-N’golodougou.

A Kong, il est prévu la construction d’un nouvel aéroport de même qu’à Séguéla dans le Worodougou. Les maquettes sont déjà prêtes et les chantiers installés. Si ce projet arrive à son terme, cela fera un total de trois aéroports construits ou réhabilités par Ebomaf.

Ce n’est pas tout. Des chefs-lieux de département et de sous-préfecture bénéficieront de kilomètres de bitume. C’est le cas de Sinématiali sur l’axe Korhogo Ferké. La ville paisible et calme chère à Laurent Dona Fologo, Tiémoko Yadé l’actuel vice-président du Conseil économique et social aura au total 6 km de bitume et ce chantier est presque achevé pour ce que nous avons pu voir lors de notre passage dans la ville, début septembre 2019. Gbon, Kolia, Tengrela, Boundiali, N’golodougou ne sont pas en dehors de ce programme de bitumage de la voirie urbaine. Le train-train des engins y est visible.

Pour les populations de la localité, c’est un ouf de soulagement. Une aubaine également pour l’industrie sucrière présente depuis les années Houphouët. Elle profitera des nouvelles routes qui apporteront surement de la valeur ajoutée à une vaste zone longtemps sinistrée.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Source: connectionivoirienne