Côte-d’Ivoire: Jacques Mangoua transféré à Abidjan, ses avocats accusent la RTI et le procureur de « diffamations »

0
18

Par Connectionivoirienne

Condamné à 5 ans de prison ferme à Bouaké, le président du Conseil régional du Gbêkê Jacques Mangoua a été transféré à Abidjan le mardi 8 octobre 2019. Une violation des droits du détenu qui irrite ses avocats qui appellent à une conférence de presse ce mercredi 9 octobre 2019 dans l’après-midi. Me N’dri Claver et ses collègues qui gèrent le dossier entendent apporter une nouvelle réplique à cet état de fait après avoir interjeté appel du verdict de la semaine dernière. Un verdict qui a été rendu en pleines émeutes dans Bouaké et aux alentours et qui auront causé la mort par balle d’une personne et 3 blessés.

Le transfèrement de Jacques Mangoua, arrêté, jugé et condamné à Bouaké répondrait à des soucis sécuritaires, selon certaines sources. La maison d’arrêt et de correction de Bouaké serait, selon ces sources, sous la menace d’une attaque.

Dans leur offensive, les défenseurs de M. Mangoua ont également envoyé un droit de réponse à RTI 1, la télévision publique nationale qui avait ouvert ses canaux au procureur de la République Braman Koné qui représentait le ministère public à ce procès très rapide. Dans ce droit de réponse les avocats mentionnent que le procureur a dit beaucoup de contre-vérités à l’encontre de leur client et qu’aux termes de la loi sur la communication audiovisuelle, un tel cas de diffamation mériterait que la parole soit aussi donnée à la Défense pour donner sa version des faits.

La réponse de la RTI dirigée par un proche du pouvoir, Dembélé Al Sény, reste attendue.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Source: connectionivoirienne