Restauration du cordon ombilical entre la commune de Oualia et celle de Toukoto : L’Enfant prodigue de Badumbé, El Hadj Balla Coulibaly, Président Directeur General De TME/ Mali. Sarl a fait une fois de plus, parler son cœur

0
14

Le trafic routier Kita, Toukoto, Fangala, Badumbé, Oualia, Babaroto,Diamou et Kayes était interrompu à cause des pluies diluviennes qui avaient emporté sur leur passage, le pont du village de Fangala. Ledit village est situé dans la commune rurale de Oualia, cercle de Bafoulabé,dans la région de Kayes. Cette forte précipitation avait endommagé la route ainsi que les ouvrages.

Le pont qui servait de cordon ombilical entre la commune de Oualia et celle de Toukoto a été carrément coupé par les eaux. Le pont est resté longtemps impraticable au moins durant deux semaines. Aucune autorité politique ni administrative ne s’est manifestée pour venir s’enquérir de la situation qui prévalait. Donc, c’est le natif de Badumbé en la personne d’Elhadj Balla COULIBALY,PDG de TME/Mali SARL, un digne fils du terroir qui vient sauver les vies humaines sur l’axe routier Oualia-Toukoto, faisant honneur et la fierté de la commune de Oualia.

Suite à cette détresse des populations riveraines qui ne savaient à quel saint se vouer, les prix des denrées de 1ère nécessité avaient pris  l’ascenseur à cause de l’absence de moyen de transports. Seuls quelques transporteurs téméraires se hasardaient pour desservir les localités en détresse, désespérées et abandonnées dans la précarité totale.

Patriote et humaniste,Elhadj Balla COULIBALY, l’enfant béni de Fatou FOFANA a soulagé la souffrance des populations riveraines et de tous les usagers de cet axe routier.

Par ses soins, il a rétabli la circulation, le trafic sur la voie. D’abord, il a fait déboucher les trous du pont encombrés par les immondices, ensuite      il a mis à contribution ses camions, pour remblayer la partie dégradée pour  enfin rétablir le trafic.

Très modeste, Elhadj Balla COULIBALY n’a pas voulu dire le montant exact qu’il a investi dans ces travaux de restauration et de réhabilitation du pont. Mais, selon nos investigations, environ cent personnes étaient mobilisées sur le chantier pendant deux semaines, par l’homme de Dieu Elhadj Balla COULIBALY.

Selon le bienfaiteur, cet acte a un but purement humanitaire, contribuant à la réduction de la pauvreté, à l’évacuation rapide des patients dans les structures de santé vers les grandes villes comme Kita, Kati et Bamako.   Pour la circonstance, un griot a quitté lacommune rurale de Tomora pour venir encourager le bâtisseur à Badumbé son village natal.Il a dit ceci : « s’il n’avait pas effectué le pèlerinage aux lieux saints à la Mecque, cet acte équivaudrait à un pèlerinage »

Quant au Maire de la commune rurale de Oualia, Sambou Mariko SISSOKO, il a apprécié le geste à sa juste valeur. Une occasion pour lui d’inviter les autres ressortissants de la commune à emboiter les pas d’Elhadj Balla COULIBALY, un exemple à suivre.C’est un PDG pas comme les autres.Il a le sens de la responsabilité. L’acte que Monsieur COULIBALY a posé relève du patriotisme et du don de soi. Elhadj Balla COULIBALY, l’enfant béni de Fatou FOFANA est un homme à découvrir car, il est issu d’une espèce rare.Qu’Allah le garde bien longtemps en vie et en bonne santé pour la commune de Oualia. Amen !

Moussa SISSOKO

Source: Mali Sadio

Source: bamada.net