BEIGNET HARICOT BOUILLIE FACTEUR D’APPAUVRISSEMENT DU CAMEROUN. :: CAMEROON

0
70

Peu avant les indépendances, l’abondance des cultures vivrières assurait une sécurité alimentaire au Cameroun. Macabo, plantain, igname, pommes, l’essentiel de ces produits alimentaires provenait des bassins de productions hostiles au colonisateur. L’alimentation étant une arme stratégique redoutable, le colon a réussi à imposer la farine de blé comme aliment de base pour le petit déjeuner (Beignet Haricot) et pattes alimentaire) macaroni, spaghetti, etc…) 

En retour, le même colon a oriente l’agriculture vers les produits de rentes que sont, le café, le cacao, l’hévéa, produits destinés au marché européen.
Vers la fin des années 1970, la  quantité du blé importée par le Cameroun représentait à elle seule 30% de tous les produits alimentaires importés. Le Cameroun importait de France   92% de son blé .Suffisant pour comprendre pourquoi la SODEBLE ne pouvait pas fonctionner.

Le beignet Haricot Bouillie en attendant des solutions endogènes ruine l’économie du pays    , pourtant ces produits peuvent êtres substitués. Beignet haricot bouillie c’est 11,1 milliards de FCFA par an de devises qui partent du pays, pour la seule année 2022 c’est 42 000 tonnes à importer.

Quelle quantité de sucre dans un bol de bouillie ? La consommation abusive de  sucre est une des premières causes de cancer.
Dieu seul sait le nombre de carreaux de sucre qu’on utilise tous les matins pour une seule marmite de bouille. Et ce geste  est le même de Kousseri à Mvengue , de Biti à Idenau .

Farine de blé, c’est 150 milliards de FCFA en devises perdues, l’essentiel allant tous les matins dans la fabrication du pain et bouillie .Des produits substituables par les frittes de pommes de terre ou de plantain etc….De quoi faciliter une agriculture durable chez nos paysans qui généralement cultivent sur de petites parcelles.

Source: camer.be