CAMEROUN :: Josée Meli : "Les écrivains gagnent en notoriété" :: CAMEROON

0
96

L’auteure explique comment sa maison d’édition a impacté positivement sa vie d’écrivaine. 

Que retenir de la première édition du concept « Mon livre, mon bel ami » à laquelle vous avez pris part le 28 juillet dernier à Yaoundé ?

Mon bel ami le livre est un concept novateur qui est attrayant par son appellation qui suscite la curiosité. Plusieurs questions taraudent l’esprit pendant que l’on se laisse bercer par le lexique valorisant affecté   à un trésor de la connaissance relayé au rebut. De plus, le livre pourra se rapprocher des populations qui gagnent dans la compréhension grâce au contact avec les écrivains. D’un autre point de vue, les écrivains gagnent en notoriété et en visibilité puisque ce moment de Mon bel ami le livre permet de communier avec le public, d’échanger pour améliorer les prochaines productions dans le sens des impressions des lecteurs, de vendre des livres et de réaliser des dédicaces.

Quelle est la pertinence d’une telle idée ?

Ce concept contribue à valoriser le travail des auteurs dans la mesure où lors de l’événement les attentions sont focalisées sur eux, sur leurs activités littéraires et artistiques ou sur leurs productions. C’est motivant également de recevoir les appréciations laudatives du public et d’accompagner même à l’occasion les écrivains en herbe qui sollicitent des conseils.

Que dire des éditions Ifrikiya ?

Ce qui a changé dans ma vie d’écrivain depuis que je chemine avec les éditions Ifrikiya c’est surtout l’impulsion substantielle dans le contact permanent avec d’autres prestigieuses personnalités à produire des œuvres de qualité. En outre, j’ai bénéficié de la sollicitude multiforme du directeur, Jean Claude Awona et son staff qui m’ont accompagnée avec professionnalisme dans cette exaltante aventure. Dans cette perspective, ils m’ont impliquée dans moult activités qui ont diversifié mes ressources intellectuelles et littéraires, enrichi mon carnet d’adresses et élargi mon public cible. J’ai pu ainsi prendre part à des salons du livre, à des rencontres au sommet avec des sommités littéraires, intellectuelles et politiques. Cette maison d’éditions m’a également aidée à découvrir.

A quand le prochain livre après le poème « Les perles de la nuit » ? 

Je ne puis vraiment pas dire à quand le prochain livre parce que plusieurs chantiers se bousculent dans notre esprit. En tout cas, vous serez informés mais ce sera certainement encore en poésie.

Source: camer.be