CAMEROUN :: Lydol : Une artiste à l’état « Hybride » :: CAMEROON

0
65

De retour de la saison culturelle du Cameroun à Paris, la slameuse était face à la presse hier, 4 aout à Yaoundé, pour annoncer la sortie de son 2éme album. 
Des fans qui attendent leur idole salivent. Lydol ne les fera plus attendre pour trop longtemps. Son deuxième album, intitulé « Hybride » sortira le 12 aout prochain. L’annonce a été faite hier au Goethe institut de Yaoundé, au cours d’une conférence de presse.

 
Souriante comme elle en a l’habitude, l’artiste chanteuse, slameuse et auteure a affronté le regard de près de 50 journalistes rattachés à différentes rédactions. Dans la démarche, il est question d’écouter les 16 chansons qui composent l’album. Il s’agit de « Sita, Jamais assez, Ndolo Bobe, Nanan derda, Superhuman, Na so e dey, Je ne savais pas, Les trois mousquetaires, Bango bango, C’est le hélélé, Nyango, Déjà partie, Kossa makossa, Wayo wayo, Lèguèdèh, et Balle à terre ». Et la suite, ouvrir la séquence de questions-réponses. En quatre temps, elle a donné des réponses aux questions qui taraudaient l’esprit de ces hommes et femmes de médias.

Tout y est Hybride. « C’est fait à dessein », le fait savoir la chanteuse. Lydol détient le secret d’allier maitrise de la langue française et l’argot camerounais. Ce n’est pas tout. Sa musique est un savant mélange de rythmes patrimoniaux où les quatre aires culturelles du Cameroun s’imbriquent sans se bousculer. « Hybride » c’est aussi la participation de plusieurs voix connues de la musique camerounaise qui entrent sans complexe dans l’univers de Lydol. L’on y retrouve, Mimie, Cysoul, Aveiro Djess, Magasco, Gaz Mawete, Amee, Happy d’Efoulan, Krys M ; Cyndy Vox. A la fin, le produit que propose l’artiste est un chef-d’œuvre accompli qui vient enrichir le patrimoine musical du Cameroun. 

Nwafo Dolly Sorel 

A travers sa plume rigoureuse et inspirante, Lydol sait désormais qu’elles sont ses nouvelles responsabilités. Comme une reine mère, altruiste et visionnaire, elle ouvre un autre chemin à ses collègues artistes : se mettre ensemble pour porter la flamme de la culture du pays. 

La diva est présentée telle la première slameuse finaliste du Prix découvertes Rfi musique du monde. Nwafo Dolly Sorel de son vrai nom, ne monte pas sur les ergots pour faire valoir son égo. Elle est l’exemple type d’une artiste qui trace son sillon sans oublier d’où elle vient. 

Après « Slamthérapie », Lydol voit grand avec l’album « Hybride ». Son ascension lui vaut près d’un million de followers sur les réseaux sociaux. Elle a participé à plusieurs événements culturels aussi bien au niveau international que national. Elle vient d’écrire sa part d’histoire au focus Cameroun à Paris avec Myname et Joyce Babatunde ; en mars dernier, l’idole des mélomanes était au Masa en Côte d’Ivoire ; en octobre 2021, elle a donné une prestation de grand impact au Sommet France-Afrique à Montpellier. 

 

Source: camer.be