Wilfried Ekanga: " Le Cameroun reste une colonie française, et il aura du mal à s’en détacher" :: CAMEROON

0
49

Au dernier jour… Les canines du loup. Il y a un mois, j’ai écrit dans une publication : « Bientôt, vous entendrez de nouveau parler du Coq Sportif ». Les archivistes s’en souviennent.

Car le prédateur n’abandonne jamais sa proie aussi facilement.

Le Cameroun reste une colonie française, et il aura du mal à s’en détacher. Paris-Le-Loup ne compte pas lâcher un aussi juteux morceau de viande.

Quand Macron est arrivé, vos fantasmes sur le « pays souverain » ont viré à la folie à cause de quelques phrases idiotes d’un Biya sénile. Vous aviez oublié qu’il recevait son Meilleur Maître.

Pendant que tu jubilais sur Facebook comme un âne stupide, Macron plaçait ses agents, prêts à l’emploi. Aujourd’hui ils sont très actifs, et leur lobbying fonctionne avec brio !

Pour la souveraineté, ce n’est pas pour demain. Tout est contrôlé par la France dans votre pays : les transferts d’argent, les cartes d’identité, les manuels scolaires… et donc les maillots de l’équipe nationale.

Moussa Dadis Camara a de la volonté, mais ça ne suffit pas face à une superpuissance… surtout quand son propre chef est complice du crime.

Mais oups… Il ne faut pas que je parle de football. Les connaisseurs – qui n’y connaissent rien – m’ont dit de me concentrer sur la politique.

EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED

( Si tu te souviens de la saga Bolloré au port de Kribi, alors tu as tout compris )

Source: camer.be