Côte-d’Ivoire: « A un moment donné, on peut s’entendre sur l’essentiel… », selon Bamba Alex Souleymane

0
27

Dialogue pouvoir/ opposition – Bamba Alex (journaliste et leader d’opinion) :

« Nos thèses ont triomphé. Nous n’avons qu’un seul pays, un seul peuple avec un seul chef, un capitaine ». C’est par cette boutade que Bamba Alex Souleymane, journaliste transgénérationnel de renom a accueilli l’offre de dialogue du président Alassane Ouattara pour apaiser la situation postélectorale. Pour ce leader d’opinion, éditorialiste par moment, cette option du président Ouattara n’étonne guère étant donné qu’elle va dans la droite ligne de la philosophie de l’houphouetisme. Il s’agit là, selon lui, d’une approbation de la voie qu’il a toujours conseillée dans un pays pluriethnique où les gens entretiennent des liens d’amitié et de fraternité au-delà des divergences politiques et des positionnements idéologiques. « A un moment donné, même si on n’est pas tous d’accord, on peut s’entendre sur le minimum. Ceux qui avaient la trompette de la division et de la haine ont aujourd’hui honte. Cette offre de dialogue est tout à l’honneur du président Ouattara et il faut l’encourager à aller plus loin en instaurant le conseil national comme l’avait initié Félix Houphouët-Boigny », analyse Bamba Alex.

Poursuivant son développement face à des journalistes, il a préconisé la formation d’un gouvernement d’ouverture pour couronner ce nécessaire dialogue qui relève selon lui, d’un génie politique de son initiateur, Alassane Ouattara. Toute chose qu’il agrémente par cette sagesse tirée des terroirs africains : « Quand la rizière a donné il faut penser aussi à ceux qui t’entourent en pensant à demain ».

Pour BAS, il n’y a pas d’autre alternative viable que le dialogue entre frères ivoiriens. En cela, il félicite le président Bédié, un autre houphouetiste qui « a saisi la main de son frère Alassane Ouattara ».

C’est, dit-il, dans un climat apaisé que le renouvellement de la classe politique tant réclamé peut s’opérer sans grabuge. Dans sa quête, il met en garde contre les néoconvertis de la politique, les orgueilleux qui selon lui, n’apportent rien à part les divisions et les affrontements.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Source: connectionivoirienne