Fin de mission de l’Ambassadeur Haïdara USA: Les Ivoiriennes et Ivoiriens des États-Unis évoquent l’homme

0
91


.fb-comments,.fb-comments span,.fb-comments span iframe[style]{min-width:100%!important;width:100%!important}

Venus de la côte Est á la côte Ouest du pays, les Ivoiriens des Etats-Unis d’Amérique sont venus en grand nombre, dire au revoir et rendre hommage à l’Ambassadeur Mamadou Haïdara en fin de mission aux Etats-Unis. C’était le samedi 11 septembre 2021 à l’occasion d’une cérémonie organisée au sein de la Chancellerie à Washington DC.

Les éloges étaient nombreux : un grand serviteur de l’Etat, proactif, à l’écoute de tous, rassembleur, ouvert et réceptif, généreux… tels sont entre autres les traits de caractère que les membres de la communauté ivoirienne vivant aux Etats Unis gardent de l’homme.

Evoquant sa première rencontre avec l’Ambassadeur, le témoignage de Madame Pepita Coulibaly Kragbé, fondatrice de l’ONG « la Main Tendue », résume parfaitement l’ensemble des propos des autres intervenants : « L’Ambassadeur Haidara est arrivé au moment où nousétions en pleine organisation d’un festival. Il nous a reçus en tant que grand-frère, nous a accompagnés et a contribué significativementà la réussite de l’évènement », a-t-elle expliqué.

Le journaliste Jacques Roger Kouassi a renchéri en indiquant que « les trois années que l’Ambassadeur Haidara a passéesà la tête de la Mission diplomatique sont riches en réalisations. Il a fait preuve d’ouverture d’esprit, de disponibilité, et de professionnalismeà visage humain. Il incarneà mon sens, l’ivoirien nouveau ».

Un sentiment partagé par l’ensemble des membres de l’Union Fraternelle des Ivoiriens (UFI) de la région de Washington DC et de son président sortant, Monsieur Jean Basile Nguetta. Il garde en mémoire la nouvelle approche de l’action diplomatique insufflée par Mamadou Haïdara. « C’est sur son inspiration que nous avons institué le Conseil National de la diaspora ivoirienne. Jamais de mémoire d’Ivoirien, un Ambassadeur n’était arrivé à mettre sur pied une telle plateforme aux Etats-Unis d’Amérique. Avec l’Ambassadeur Haïdara, nous avons appris ce qu’on appelle la diplomatie de proximité. C’est la diplomatie qui met l’homme au cœur de l’action diplomatique »,s’est souvenu l’ex président de l’UFI.

Des points positifs et un bilan qui rendent fier son ami et collègue Son Excellence Monsieur Ali Touré, Président de l’Organisation Internationale du Cacao et Représentant Permanent de la Côte d’Ivoire auprès des organisations de produits de base à Londres. « Ce n’était vraiment pas évident. Je connais bien l’esprit qui prévalait icià Washington pour avoirété moi-même, dirigeant d’une association d’ivoiriens ici. Je le félicite donc d’avoir réussi mais je n’oublie pas de dire merci aux uns et aux autres,à chacun d’entre vous d’avoir accueilli et accepté mon frère Haïdara, contribuant ainsià la réussite de sa mission »,s’est-il exprimé.

Dans l’assistance, il n’y avait pas que des ivoiriens. Parmi eux, l’homme d’affaires américain, David Mayer, qui connait SEM Mamadou Haïdara depuis 15 ans. « C’est un brillant dirigeant. Avec l’Ambassadeur Haïdara, nous avons travaillé ensemble sur un projet d’investissement en Côte d’Ivoire et nous continueronsà travailler ensemble sur d’autres projets »,dira-t-il.

Source: connectionivoirienne