L’Algérie va produire localement le vaccin russe Sputnik V

0
64


.fb-comments,.fb-comments span,.fb-comments span iframe[style]{min-width:100%!important;width:100%!important}






(Agence Ecofin) – Depuis février 2021, le gouvernement algérien a lancé une campagne de vaccination contre la covid-19 avec notamment la signature d’un accord pour l’acquisition de 1 million de doses du vaccin russe. Face à la forte demande, le pays s’est engagé dans un processus de fabrication locale du vaccin.

L’Algérie va démarrer la production locale du vaccin russe Spoutnik V contre la covid-19. C’est ce qu’a annoncé le ministre délégué à l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, au cours d’une intervention radiophonique.

Selon le responsable, le lancement de la production est prévu pour le mois de septembre 2021 dans la ville de Constantine. « Nous sommes accompagnés par le Fonds russe et par des laboratoires qui fabriquent déjà le Spoutnik V dans d’autres pays », a-t-il indiqué. L’opération sera assurée par le groupe pharmaceutique public Saidal.

L’annonce du gouvernement algérien intervient après une série de négociations avec la Russie. Selon le ministre, la production du vaccin se fera grâce à un programme de transfert de technologie entre le pays maghrébin et le laboratoire russe Gamaleïa qui est à l’origine du produit. Cet accord est le premier en Afrique, et les doses produites en Algérie seront destinées tant à l’utilisation locale qu’à l’approvisionnement d’autres pays.



Faut-il le rappeler, d’autres pays africains ont déjà montré leur volonté de trouver localement des solutions pour faire face à la covid-19. Ces ambitions ont été renforcées par le retard observé dans l’approvisionnement des pays du continent en vaccins contre le virus. Le 25 mars, le Nigeria a ainsi annoncé qu’il avait commencé les essais cliniques de son propre vaccin contre la pandémie, dans l’optique de créer une solution locale, une initiative saluée par de nombreux observateurs.

Notons que l’Algérie a lancé sa campagne de vaccination le 30 janvier 2021, juste après avoir reçu 50 000 doses du vaccin russe. La réception plus tard de 30 000 doses et l’annonce d’une livraison de 920 000 doses avant la fin du mois d’avril entrent dans le cadre de l’accord signé entre les deux pays et portant sur l’acquisition par l’Algérie de 1 million de doses de Spoutnik V.

Carine Sossoukpè (Stagiaire)

Source: connectionivoirienne