Le ministre Makan Fily Dabo : le grand bâtisseur, l’homme qu’il faut à la place qu’il faut 

0
47

Né en février 1960 à Gounfan, Cercle de Bafoulabé, le tout nouveau ministre en charge des transports et des infrastructures du gouvernement de transition, Makan Fily Dabo, est un cadre malien de Classe exceptionnelle, 3ème Echelon. Il est titulaire d’un diplôme de 3ème Cycle (DEA) en Gestion de l’Environnement, et Ingénieur des Sciences appliquées. Il est dit de lui l’homme des textes administratifs.

Monsieur Dabo est un homme pétri d’expériences. De Juillet 2014 à nos jours, il fut successivement Secrétaire Général du Ministère de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, du Ministère de l’Equipement et du Désenclavement et du Ministère des Infrastructures et de l’Equipement.

Il fut président du Conseil d’Administration de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) et de l’Agence de Développement du Nord-Mali (ADN), Directeur de Cabinet du Premier ministre, avec rang de Ministre, Secrétaire Général du Conseil Malien des Chargeurs, Ministère de l’Equipement et des Transports, Secrétaire Technique du Forum de Kidal pour le Développement des Régions Nord du Mali chargé de l’élaboration du Programme Décennal de Développement des Régions du Nord du Mali (2007-2016), Ministère chargé du Plan ;

Après avoir occupé le poste de Conseiller Technique au Ministère de l’Environnement (Oct. 97-Fév. 2000) puis au Ministère de l’Equipement, de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement et de l’Urbanisme (Mars 2000-Déc. 2001), le ministre Dabo a été successivement Secrétaire Général du Ministère de l’Equipement, de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement et de l’Urbanisme (Janv. 2002 à Juin 2002), du Ministère de l’Equipement, de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme (Juin 2002 à Oct. 2002), et du Ministère de l’Equipement et des Transports (Oct. 2002-Mai 2006 ).

Le tout nouveau ministre des transports et des infrastructures n’est pas parachuté du néant. En effet, après son admission au concours d’entrée à la Fonction Publique (seul retenu sur 250 candidats) en Décembre 1987, monsieur Dabo a gravi les échelons dans les années 90. D’abord de  Chef de la Section Etudes au Projet Aménagement Agro-Pastoral (PAAP), Sikasso (Janv. 90-Août 92), il est passé au Chargé de la Planification et du Suivi-évaluation des projets agricoles et environnementaux à la Cellule de Planification et de Statistiques du Ministère du Développement Rural et de l’Environnement (Oct. 94 – juin 95), puis Assistant du Secrétaire Permanent du Plan National d’Action Environnementale chargé de l’élaboration de la Politique nationale de protection de l’environnement (Juillet 1995-Sept. 97).

Etudes et communications

Le ministre Makan Fily Dabo a un parcours hors pair. Il a participé à l’étude environnementale de l’Office du Niger (Sept.-Déc.1998), à la réalisation d’études d’impact environnemental de divers projets routiers et miniers (1995-1998), à l’analyse économique des programmes d’action  national et régionaux dans le cadre de  l’élaboration de la Politique Nationale de Protection de l’environnement (1995-1997) et à à l’étude relative à la construction d’un barrage de retenue d’eau à Zégoua (cercle de Kadiolo) dans le cadre de la lutte contre la pauvreté (Février- Mars 1991). Entre temps, en Juillet 1995 , en tant qu’Expert, il a été  recruté pour la rédaction du volet développement rural et environnement à l’occasion de la Conférence  Gouvernement/Partenaires au Développement sur le développement des régions du Nord tenue à Tombouctou en juillet 1995 suite à la signature du Pacte National.

Il a mené plusieurs communications, notamment sur « l’entretien routier et protection de l’environnement » à l’intention des Agents des travaux publics, Centre de Perfectionnement des Travaux  Publics (CPTP), Bamako (Nov. 97), et en 1995 sur « les Impacts des projets routiers sur l’environnement dans les pays sahéliens : Cas du Mali ».

Ce long parcours du ministre tire ses origines de l’enseignement où a acquis autant d’expériences en  qu’Enseignant vacataire, Chargé des cours d’Economie Politique et de Comptabilité Générale à l’Institut Polytechnique Rural de Katibougou (IPR) (Cycles Techniciens et Ingénieurs) de Novembre 1994 à Octobre 1997.

Formations et diplômes

Après son Baccalauréat 2ème Partie, Série Sciences Biologiques, Lycée Dougoukolo KONARE de Kayes, avec Mention Assez Bien (1981-1982), monsieur Dabo a poursuivi ses études             de 1982 à 1986, à l’Institut Polytechnique Rural de Katibougou, Spécialité : Zootechnie, Mention : Bien, Major de la Promotion. Il en sorti avec un Diplôme d’Ingénieurs des Sciences Appliquées. Entre 1988-1989, il a suivi la Formation militaire au camp de Koulikoro, dans le cadre du Service National des Jeunes, où  il est sorti nanti d’un Brevet de préparation militaire, Service National des Jeunes, 4ème Contingent, Centre d’Instruction Militaire de Koulikoro. Il est aussi titulaire d’un D.E.A en Gestion de l’Environnement et des projets, Université Internationale Francophone d’Alexandrie, Université SENGHOR, Egypte, avec mention : Très Bien, entre 1992-1994.                 :

Stages, séminaires, rencontres et ateliers

Celui que le destin a conduit à la tête du département des transports et des infrastructures, le  lundi 5 octobre 2020, a participé au Salon International des Transports d’Afrique de l’Ouest (SITRAO) en Mars 2009, Rapporteur Général. De Nov. 2006 à Mars 2007, monsieur Dabo a assuré le pilotage de l’organisation technique du Forum de Kidal pour le Développement des Régions Nord du Mali (élaboration des termes de référence des documents de travail du forum, validation des documents élaborés par les consultants, participation à l’élaboration du Programme Décennal de Développement des Régions Nord du Mali…).

En février 2006, il a présidé la réunion préparatoire des Experts à la session  ministérielle sur la « Contribution des infrastructures de transport à la lutte contre la pauvreté » dans le cadre du Programme de Politique  de Transport en Afrique Sub-Saharienne (SSATP), tenue à Bamako.

Auparavant, il a, entre Janv. 2004-Avril 2006, participé aux réunions de validation des travaux du Comité technique du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP) ; il a assuré   de Octobre 2002 à Avril 2006 la Coordination du suivi des projets routiers et de transports et des réformes dans le domaine de l’équipement et des transports (réforme de l’entretien routier, restructuration de la Direction Nationale des Travaux Publics, de la Direction Nationale des Transports, de la Direction Nationale de l’Aéronautique Civile et du Centre National de Recherche et d’Expérimentation en Bâtiments et Travaux Publics et création de l’AGEROUTE et de la CETRU). Sur la même période, il a été  Président de la Commission chargée de la création de la Compagnie Aérienne du Mali devenue plus tard Air Mali et de l’Assistance Aéroportuaire du Mali (ASAM-s.a).

Il est difficile de passer inaperçus ses actions dans le Pilotage, coordination et supervision du volet infrastructures du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP) de Janv. 2002 à Avril 2006, sa participation à l’atelier sur « désenclavement et lutte contre la pauvreté » (Nov. 2005),   la présidence de la réunion préparatoire des Experts à la session des Ministres chargés des Transports et des Infrastructures des Etats membres de la CEN-SAD, Bamako (25-28 avril 2005), la Coordination et participation aux négociations relatives au Projet d’Amélioration de Corridor de Transports (financement Banque Mondiale)- Oct. 2003-Mars 2004. Mais aussi ses nombreuses participations  à la Table Ronde des Bailleurs de fonds sur le financement de projets routiers au Mali (Mars 2004),  aux Négociations à la Banque Islamique de Développement (BID) pour le financement de projets routiers, DJEDDAH (Arabie Saoudite)- Juillet 2003, à la Table Ronde des Bailleurs de Fonds sur les infrastructures et le transport routiers dans les Etats membres de l’UEMOA, Lomé (Togo) – Mars 2002, et aux réunions d’examen du document du Cadre Stratégique de lutte contre la pauvreté (Janv. 2002-Avril 2002)

Par ailleurs, monsieur Makan Fily Dabo a participé au Séminaire en évaluation environnementale dans le secteur minier, Banque Mondiale ; au stage de formation sur « Principes et Processus du développement durable » et en Techniques de Communication, Académie Internationale de l’Environnement de Genève, Suisse ; au Séminaire régional « Réflexion sur l’avenir du Sahel au 21ème siècle », Dakar (Sénégal), à l’atelier national sur le Renouveau de la planification au Mali, Ségou en tant qu’Expert, et à l’atelier régional sur les études d’impact socioéconomique et écologique des projets routiers et industriels dans le contexte ouest africain, Ouagadougou (Burkina Faso). Monsieur Dabo s’est vu décerner le Certificat en Procédures de passation des marchés FED, BAD, BOAD et Banque Mondiale ; le Certificat en « Economie environnementale des politiques de développement », Institut de Développement Economique, Siège Banque Mondiale à  Washington ; le Certificat en Management, en gestion des ressources humaines et Projets, Université SENGHOR d’Alexandrie, Egypte ; le Certificat en évaluation environnementale des projets routiers, Direction Générale des Evaluations Environnementales, Ministère de l’Environnement du Québec, CANADA (Stage professionnel).

Publications

Parmi les publications du ministre Dabo, trois retiennent l’attention. « Analyse économique de l’environnement au Mali, en collaboration avec le  Pr. Gonzague PILLET, ECOSYS, SA 27, rue de la Filature, CH 1227, Genève, Suisse » en Sept. 1997 ; « La Procédure d’évaluation environnementale des projets routiers au Québec méridional et son applicabilité en République du Mali », Diplôme de 3ème cycle, Université SENGHOR d’Alexandrie, Egypte (Avril 1994) et «Problématique de l’élevage des races européennes améliorées en milieu tropical : Cas de la race Montbéliarde au Mali », Mémoire de fin d’études, Institut Polytechnique Rural de Katibougou (IPR)-Déc. 1986.

Le ministre a une connaissance parfaite de l’outil Informatique (Connaissance des logiciels WORD 5, LOTUS, EXCEL,…), lit, parle et écrit excellemment le français, assez-bien l’anglais,  et détient quelques notions en arabe et russe qu’il parle. Ses passetemps sont la lecture, la marche et le voyage.

Les nombreux pays et/ou villes visités (Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Athènes (Grèce), Beyrouth (Liban), Burkina Faso, Canada, Côte d’Ivoire, Danemark, Arabie Saoudite, Egypte, Etats Unis d’Amérique, France, Ghana, Italie, Lomé (Togo), Kenya (Nairobi), Malaisie, Maroc, Mauritanie, Ethiopie, Niger, Nigeria, Pays-Bas, Pékin (Chine), Sénégal, Suède, Suisse, Belgique, Vienne (Autriche) offrent un grand atout de partenariat dans le secteur des Transports.

Comme distinctions honorifiques, le ministre Makan Fily Dabo est Officier de l’Ordre National (Décembre 2017), Chevalier  de  l’Ordre National (Janvier 2011) et Médaillé du Mérite National avec Effigie Abeille (Juin 1999). Makanfily Dabo est qualifié par ses proches de l’homme des textes administratifs.

Source: bamada