Les Aigles en phase finale de la CAN

0
26

Pour la 20e fois, la Tunisie se qualifie en phase finale de la coupe d’Afrique des nations, la 15e fois de suite.

Elle rejoint à « Cameroun-2022 » le Cameroun, le Sénégal, l’Algérie et le Mali.

Mardi soir, au stade Benjamin Mkapa de Dar Essalam, les Aigles de Carthage ont pris le point qui leur manquait face à une équipe tanzanienne limitée.

Lorsque Seif Khaoui ouvrit le score à la 11′ suite à un service de Msakni, on crut que les hommes de Mondher Kebaier allaient s’envoler vers un succès facile.

Malheureusement, dès la reprise, à la 47′, Fayçal Saloum égalisait d’une superbe frappe à la limite de la surface de réparation, le ballon étant dévié du dos par Wajdi Kechrida.

La domination était tunisienne. A la 86′, seul face au but adverse suite à un service lumineux de Hamza Rafiaâ, Youssef Msakni rate le but de la victoire. Il récidive à la 89′, le gardien adverse Manolo s’illustrant cette fois.

Mais les nôtres auraient pu perdre le point du nul sur une ultime tentative de Nchimbe de la tête qui frôle le poteau (90+4′).

Ce point permet en tout cas aux Aigles de composter leur billet pour la CAN qui se jouera au Cameroun au mois de janvier 2022″.

Après la 4e journée, le classement du groupe « J » s’établit comme suit:

1) Tunisie                   10 points

2) Guinée Equatoriale 6 points

3) Tanzanie                 4 points

4) Libye                       3 points

*Tarek: « Kebaier a peur de Khazri ! »

Le consultant de Bein Sports, Tarek Dhaib a estimé que Wahbi Khazri n’avait pas sa place ce mardi.

« Si Khazri et Msakni ne sont pas au mieux physiquement et techniquement, ils doivent laisser la place aux jeunes joueurs. Or le sélectionneur national manque de courage et n’a pas de personnalité pour se passer de tel ou tel joueur, a-t-il commenté. Si on ne bat pas la Tanzanie, l’une des sélections les plus faibles du continent, que va-t-on faire en phase finale ? Et dire qu’on a failli perdre le match à la dernière seconde. L’équipe manque d’avant-centre. Regardez Khazri comment il marche sur le terrain, se cachant en position de hors jeu alors que la Tunisie a la possession du ballon. Pourquoi le convoquer s’il ne joue pas avec Saint-Etienne ? Bref, la différence entre son entraineur à Saint-Etienne et notre sélectionneur se situe à ce niveau, point final« .

H.A.

Source: realites